Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Le défi d’Eric Rubuye : un stade moderne pour Bukavu Dawa dans 3 ans

Published

on

Au cours d’un échange organisé ce vendredi 07 à l’hôtel Selton dans la commune de la Gombe, le comité de soutien de l’OC Bukavu Dawa (Pool Kinshasa) que dirige Emmanuel Cigugue a présenté officiellement le nouveau président de cette équipe, Eric Rubuye.

Élu le 19 janvier dernier, Eric Rubuye est questeur au Sénat de la RDC. Il nourrit, apprend-on, des ambitions légitimes pour les Corbeaux de Bukavu qui sont, en ce moment, en ballottage au championnat national de la Ligue I avec seulement 8 points et en dernière position.

Pour les ultras de cette équipe, Rubuye veut amener un nouvel air, réécrire une nouvelle histoire de cette équipe qui a jadis fait la pluie et le beau temps.

Son seul leitmotiv est de fédérer les avis des uns et des autres pour qu’il y ait une seule vision en faveur de Bukavu Dawa.

“Seul comme président, en dépit de ma bonne volonté, je pense que chacun de nous doit s’approprier les objectifs que nous nous sommes fixés”, a-t-il lancé

Un stade moderne en 3 ans

Dans sa vision de faire de Bukavu Dawa une équipe moderne avec une belle image en dehors du pays laquelle peut générer de l’argent, Éric Rubuye s’est dit capable de construire un stade moderne en trois ans à Bukavu.

De ce fait, un expert informaticien juif qui est également vice président chargé des finances et de l’administration du club a été chargé pour construire un site de cotisant afin que chaque membre voie ce qu’il a donné.

Éric Rubuye, président de l’OC Bukavu Dawa


“Dans trois ans, c’est possible de faire un stade à Bukavu. Nous sommes entrain de voir comment trouver des sponsors, ceux qui peuvent nous aider. Les finances ne nous poseront pas problème. J’ai réuni tous les membres de la coordination en me portant garant de prendre l’équipe en charge. Je peux le prendre seul, mais on ne marche pas seul, je dois marcher avec vous”, a-t-il adressé aux membres présents à ce meeting.

Signalons par ailleurs que ce natif de Bukavu a commencé depuis longtemps à intervenir dans ce club avec au passage 23 joueurs achetés.

Pour l’instant, l’urgence est de maintenir l’équipe en 1re division, mais avant ça, l’effectif doit être étoffé : “Quelque soit le prix, je veux acheter les bons éléments et un tournoi est en vue à Bukavu qui va réunir les jeunes pour dénicher des meilleurs afin de créer une pépinière de l’équipe.” appui-t-il.

Dans la salle, plusieurs avis ont été donnés par les amoureux de Bukavu Dawa habitants à Kinshasa (député, cadres des entreprises, anonyme,…) chacun a donné son avis pour la bonne marche de leur club.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :