Connect with us

À la Une

L’An 1 de l’alternance : le gouvernement fera des actions sociales à impact visible en faveur de la population

Published

on

La question de la célébration de l’an Un de l’alternance pacifique et politique, prévue le 24 janvier 2020, était au menu du conseil des ministres tenu le vendredi, 20 décembre 2019, à la cité de l’Union africaine, par le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

À en croire Steve Mbikayi, Ministre des actions humanitaires, qui a pris part à cette 15e réunion du Conseil des ministres et l’a annoncé sur Twitter, l’mmortalisation de l’an 1 de l’alternance démocratique, contrairement aux rumeurs, 6 millions de $ ne seront pas dépensés uniquement pour la fête.

Outre la prière, a-t-il ajouté, le gouvernement fera des actions sociales à impact visible en faveur de la population congolaise.

Par ailleurs, Steve Mbikayi a précisé que les actions humanitaires en faveur de la population seront communiquées ultérieurement. Elles concerneront surtout nos compatriotes victimes des catastrophes naturelles.

Il sied de signaler que l’annonce faite jeudi 19 décembre 2019 par le ministre près le Président de la République, André Kabanda, sur le budget arrêté pour la commémoration de l’an 1 de la première alternance pacifique en République Démocratique du Congo, a sonné comme une provocation malsaine pour beaucoup d’observateurs.

Enervé par cette nouvelle dépense de 6 millions de dollars américains proposés pour l’organisation de cet événement, les Congolais, fortement inspirés en commentaires, tirent à boulets rouges sur le gouvernement dans la mesure où la majorité des Congolais vivent dans une crise socio-économique qui s’est aggravée depuis quelques mois.

Pour rappel, plusieurs provinces de la République démocratique du Congo, dont la capitale Kinshasa, sont sous l’eau à la suite des inondations causées par les dernières pluies.

 

 

 

MUAMBA CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code