Connect with us

À la Une

La RDC toujours dans le noir : Le député Paulin Odiane adresse une question orale avec débat au ministre des Ressources hydrauliques

Published

on

Le député national Paulin Odiane Doune, élu de la ville d’Isiro, a déposé, vendredi 25 mars au bureau de l’Assemblée nationale, une question orale avec débat adressée au ministre d’Etat, ministre des Ressources hydrauliques et Electricité consacrée à la desserte en électricité dans la ville de Kinshasa et grandes agglomérations du pays.

Depuis un certain temps, constate l’élu d’Isiro, « notre capitale et certaines agglomérations de notre pays connaissent un sérieux problème de desserte en électricité. Les coupures sont devenues monnaie courante et, cela, sans explication de la part de la Société nationale en charge ».

Aussi a-t-il levé l’option d’inviter ce Warrior, en vertu des dispositions pertinentes des articles 138 de la Constitution et 168 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, à fournir des explications sur cette question d’intérêt national en vue d’éclairer, une bonne fois pour toute, la communauté nationale.

Au terme de cette initiative de contrôle parlementaire, le député Paulin Odiane attend du ministre d’Etat en charge des Ressources hydrauliques d’éclairer le peuple congolais sur la politique du gouvernement dans son secteur d’activités, en mettant un accent sur les coupures intempestives dans les grandes agglomérations du pays ; la vétusté des câbles des lignes de haute tension qui traversent les différents quartiers de la ville de Kinshasa , à l’instar de ceux qui ont entraîné mort d’hommes à Matadi-Kibala ; absence et vétusté des transformateurs du courant électrique dans la plupart des quartiers de Kinshasa ; construction du barrage pour alimenter la ville d’Isiro dans la province du Haut-Uélé.

Après avoir déposé sa question orale, l’élu d’Isiro s’est exprimé en ces termes : « Nous avons initié un moyen de contrôle, c’est-à-dire une question orale avec débat en charge de monsieur le ministre d’Etat, ministre des Ressources hydrauliques et Electricité, tout simplement parce que nous avons constaté avec amertume que ces derniers temps, dans la ville de Kinshasa et grandes agglomérations du pays, il y a un problème sérieux de coupures intempestives du courant nous avons aussi constaté avec regret la vétusté des câbles de lignes de haute tension qui traversent les différents quartiers de la ville de Kinshasa, à l’instar de ce qui s’est passé à Matadi-Kibala ayant entraîné mort d’hommes. Il y a aussi l’absence et la vétusté des transformateurs du courant électrique dans la plupart des quartiers de la ville de Kinshasa ainsi que les agglomérations de l’arrière-pays. Nous avons voulu demander au ministre, à quand il pense construire un barrage pour alimenter la ville d’Isiro. Comme vous le savez, le courant est très important pour le développement d’un pays et pour le social. Sans l’électricité, il n’y a pas moyen de conserver les vivres frais, tous les fruits, il est même difficile pour les élèves et étudiants de revoir leurs cours, mener les recherches. Sur le plan économique, les investisseurs ne peuvent pas venir s’il n’y a pas de courant. Il existe beaucoup d’agglomérations très viables dans le pays qui ne peuvent pas se développer parce qu’elles manquent d’énergie, les gens vont se déplacer vers les milieux où ils peuvent trouver du courant. S’il y a du courant un peu partout dans le pays, les investisseurs vont préférer aller dans l’arrière-pays parce que Kinshasa est suffisamment saturé. Pour nous, il est important que le ministre présente sa vision sur son secteur ».

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising