Connect with us

Actualité

Kwango : le cousin du gouverneur bloque l’entrée en fonction du nouveau DG au FPSK

Published

on

 

Le nouveau directeur général du Fonds de Promotion de la Santé du Kwango (FPSK), Marie-Antoine Kiluwa, peine à accéder à ses nouvelles responsabilités.
Pour cause, le retard dans la cérémonie de remise et reprise avec l’ancien bureau de ce service provincial.

Selon nos fins limiers, cette situation est voulue et entretenue par le cousin du gouverneur JM Peti-Peti, le nommé Jean Kitika, secrétaire de direction, qui assumait l’intérim à l’issue de la révocation de l’ancien directeur général, Alain Nazayabwa.

Selon nos sources, Jean Kitika, l’un de bras droits du “régime” de Kenge, gagne du temps et trouve des alibis en vue de se taper une prolongation à la tête de cette institution. Ainsi il empêcher le nouveau directeur général à prendre ses bureaux.

La plus forte raison évoquée dernièrement, c’est l’enterrement de son frère décédé à Kolokoso (village d’origine du gouverneur JM Peti-Peti), où il s’est rendu voici 10 jours.

Jean Kitika a pris soin de fermer ses bureaux et tout le monde attend.

Pour rappel, Marie-Antoine Kiluwa a été nommé par arrêté du gouverneur de province pour remplacer Alain Nazayabwa, accusé, lui, de détournement des deniers publics et autres malversations financières. Le FPSK est la deuxième régie financière de la province du Kwango, mise en place par l’ancien gouverneur Kanys Makofi Kabamba pour mobiliser des fonds pouvant servir de financement au secteur de la santé en vue de promouvoir le bien-être de la population. Plusieurs sources s’indignent de ne pas connaître les voies que prennent ses recettes.

Émile Yimbu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising