Connect with us

À la Une

Kongo central : Le gouverneur Guy Bandu a achevé sa tournée de cohésion provinciale

Published

on

Au lendemain de son investiture par le président de la République, le nouveau gouverneur du Kongo central, Dr Guy Bandu Ndungidi et son adjoint, Grâce Bilolo, ont entamé un périple dénommé “Tournée de cohésion provinciale”. Effectuée du vendredi 17 au dimanche 19 juin 2022, cette tournée a commencé par Kasangulu jusqu’à Moanda, en passant part Mbanza Ngungu, Kimpese, Songololo, Matadi et Boma.

En somme, des marées humaines ont chaleureusement accueilli ce tandem partout où ils sont passés.

Plusieurs observateurs signalent que cette tournée traduit le voeu profond du décollage d’une nouvelle ère de gestion au Kongo central. A travers cette action, les nouveaux locataires du gouvernorat ont palpé du doigt les vrais problèmes qui rongent la province de l’intérieur. Leur unique objectif : unifier les fils Kongo et contribuer à leur développement.

Rassembleur et visionnaire

Élu en mai 2022, face à la sénatrice Nefertiti Ngudianza, Dr Guy Bandu est un ancien de l’Université de Kisantu, dans sa province d’origine où il finit Major de la première promotion de médecine de l’Université Kongo à l’époque UNIBAZ. Il a un diplôme en Urgences cardiovasculaires.

Sa carrière de Médecin

A partir de 2002, il exerce au Centre Médical de Kinshasa jusqu’en 2004, année au cours de laquelle il devient Medical Officer aux Nations Unies, poste qu’il occupe pendant 17 ans.

Il est Promoteur de la Clinique “Médecins de Nuit” dont il est le Gérant.

Cette institution médicale a généré plus de 200 emplois directs et indirects et s’est positionnée rapidement dans le top 5 des hôpitaux privés de référence pour l’ensemble de la République Démocratique du Congo.

Son parcours de serial entrepreneur

Il est administrateur de plusieurs sociétés dans les secteurs très divers comme l’immobilier, l’agriculture, le secteur minier et le secteur médical. Il est membre de la Chambre des mines de la Fédération des Entreprises du Congo.

Son Engagement en faveur du Kongo Central

Soucieux de l’émergence de la Province qui lui a tant donné, il en devient un acteur de développement à travers de multiples initiatives communautaires. Il siège actuellement au conseil d’administration de l’Université Kongo. Il est l’un des initiateurs de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Kongo Central (CCIKC) où il exerce le rôle de Vice-Président chargé de superviser les commissions Hydrocarbures, Mines, Energie et Transport.

Son Engagement Politique

Dans son parcours politique, en tant qu’homme de paix et apôtre de la cohésion nationale, il a à son actif d’avoir été dans les principaux cercles de réflexion qui ont contribué à l’alternance au sommet de l’Etat en 2019.

Un Programme d’action ambitieux

Nouvellement venu dans la scène politique de la province, Dr Guy Bandu semble avoir un plan d’attitudes positives pour rassembler toutes les revendications et tous les idéaux des ressortissants du Kongo Central.

Son programme d’action partagé à tous les députés provinciaux, le mardi 03 mai, se fonde sur un plan pour la réindustrialisation du Kongo Central dont voici le lien http://programmegouvguybandu.com/

En partant du domaine des infrastructures et de l’économie, en passant par la santé et l’éducation et en atterrissant sur la recherche et le tourisme, son programme balaie tous les domaines de la vie provinciale : 13 thèmes qui font le tour de tous les besoins de la province et qui essaient d’y répondre de manière créative et efficace.

Pour trouver ce programme, vous pouvez aller sur le lien http://programmegouvguybandu.com/

Glodino LUKANU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Mines : Kibali aux commandes de la création de valeur durable

Published

on

 L’investissement de la mine d’or de Kibali en République Démocratique du Congo dépasse maintenant $4 milliards et a créé une économie régionale florissante dans une région reculée du pays grâce à des partenariats avec des entrepreneurs locaux bénéficiant d’un encadrement, à l’amélioration des communautés d’accueil et à la modernisation des infrastructures essentielles.

Lors d’un point de presse ce mardi 5 juillet, Mark Bristow, Président et Directeur Général de Barrick, a déclaré que Kibali n’était pas seulement la plus grande mine d’or d’Afrique, mais aussi un leader mondial en matière d’automatisation, d’initiatives de durabilité, d’énergie propre et de formation professionnelle.

« Grâce à la politique de Barrick en matière d’emploi et de promotion au niveau local, 94% de la main-d’œuvre de Kibali, y compris sa direction, sont des ressortissants congolais. Aujourd’hui, Barrick fait également la promotion de l’emploi des femmes dans l’industrie minière, traditionnellement dominée par les hommes, grâce à des campagnes de recrutement ciblées et à des programmes de développement conçus pour les préparer à des carrières enrichissantes à tous les niveaux de l’organisation, », a-t-il ajouté.

Kibali est en bonne voie pour atteindre ses objectifs de production pour l’année et a de nouveau enregistré un trimestre sans accident avec perte de poste. Ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale atténuent l’impact de la hausse des prix du carburant et réduisent considérablement l’empreinte carbone de la mine. Selon Bristow, les centrales ont été construites bien avant que le changement climatique ne devienne une question prioritaire, ce qui démontre l’engagement de longue date de Barrick en faveur de la durabilité dans toutes ses activités.

Les réserves d’or de Kibali ont augmenté, remplaçant les quantités exploitées durant les trois dernières années, et le forage de conversion en cours devrait poursuivre cette tendance, malgré une production supérieure à 5.7Moz d’or à ce jour1. L’exploration en cours offre de nouvelles opportunités de croissance avec un potentiel d’accroissement de la base des ressources minérales au-delà de l’étude de faisabilité initiale.

Les projets locaux de durabilité comprennent la construction d’une ferme aquaponique de classe mondiale et celle d’un centre de formation professionnelle et technique pour promouvoir le renforcement des capacités au sein de la communauté. Suite à son approbation par le gouvernement, la mise en œuvre du mécanisme de cahier des charges a pu commencer. Il s’ajoutera à l’engagement actuel d’investir 0.3% du chiffre d’affaires dans des projets communautaires identifiés en consultation avec les comités de développement communautaire de la mine.

Kibali continue également à investir dans l’avenir de la biodiversité africaine en soutenant le parc national de la Garamba, qui a vu une augmentation substantielle de la population de girafes et la quasi-élimination du braconnage des éléphants. Elle parraine également un projet de réintroduction du rhinocéros blanc dans le parc, ce qui est essentiel dans la campagne à long terme de protection de cette espèce menacée.

« Le parcours de Kibali a créé une valeur énorme pour toutes ses parties prenantes et constitue un exemple remarquable de ce que les partenariats mutuellement bénéfiques peuvent accomplir. Sa grande réserve en or signifie qu’elle a un long avenir devant elle en tant que moteur de la croissance économique et du développement communautaire, » a déclaré Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising