Connect with us

À la Une

Kongo central : l’Assemblée provinciale accuse le gouverneur Matubuana de détournement de 6 millions $ destinés aux travaux du stade Lumumba

Published

on

Lancés en juin 2013 par l’ancien gouverneur Jacques Mbadu en présence de Matata Mponyo, également ex premier ministre sur fond d’un financement d’un milliard de franc congolais, les travaux du stade Lumumba de Matadi stagnent depuis des années. L’assemblée provinciale actuelle que dirige Anatole Matusila accuse le gouverneur actuel, Atou Matubuana, de détournement de 6 millions de dollars destinés à l’achèvement desdits travaux.

Dans une conférence de presse faite par le rapporteur de l’assemblée provinciale du Kongo central, Papy Mambo, à Matadi, ce député a fait savoir qu’Atou Matubuana avait d’abord reçu 6 millions USD avant de redemander encore une autre somme de 9 millions pour achever les travaux de ce stade. Chose que l’assemblée provinciale avait refusé. « L’assemblée provinciale avait autorisé à monsieur Atou Matubuana l’année passée de prendre un crédit de 6.300.000 dollars pour achever les travaux du stade Lumumba. Après, il a introduit une autre demande de 9 millions de dollars. Un bon gestionnaire doit d’abord évaluer l’argent décaissé pour enfin autoriser une autre sortie », a-t-il révélé à la presse.

Papy Mambo, rapporteur de l’assemblée provinciale du Kongo central


Papy Mambo a également relevé que le président de son assemblée et les députés ont été refusés d’accès au stade par les « Kuluna » commandités par Atou Matubuana, alors qu’ils se rendaient pour vérifier les travaux déjà effectués.

« L’assemblée provinciale est une institution qui contrôle le gouvernement et qui légifère. Fort malheureusement aujourd’hui, il y a des jeunes kuluna recrutés appelés ‘Dorco’ et la police sous la conduite d’un major, postés juste à l’entrée du stade et ayant eu pour mission de bloquer l’entrée au président l’assemblée provinciale et aux élus provinciaux ».

L’assemblée provinciale précise également qu’un contrat a été déjà conclu avec une société pour achever les travaux, et l’Ecofin a également travaillé sur cette question.

Elle affirme attendre seulement l’élection du nouveau gouverneur pour autoriser le décaissement de 9 millions de dollars qui devraient permettre d’achever les travaux. « Au niveau de l’assemblée provinciale, il y a déjà un contrat avec une entreprise pour les travaux de parachèvement du stade Lumumba phase 2. L’Ecofin a déjà aussi travaillé, il ne reste que la lettre adressée à la banque pour le décaissement de cet argent à remettre à cette entreprise. Mais on ne peut pas décaisser cet argent sans toute fois vérifier les travaux déjà effectués. Nous sommes entrain de démontrer à la face du monde que la vérité est du côté de Pierre Anatole Matusila. Nous attendons le nouveau gouvernement qui sera élu par l’assemblée nationale et deux jours après, on doit lui accorder 9 millions pour achever les travaux du stade », a-t-il conclu.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising