Connect with us

Société

Kinshasa : 1 sac de maïs de 25 Kg désormais à 18.000 FC dans 5 camps militaires !

Published

on

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a lancé, ce dimanche 12 septembre au Camp Colonel Tshatshi, la vente des denrées alimentaires issues du service national dans les camps militaires.

147 camions de sac de farines de maïs pour servir les cinq camps militaires retenus pour la ville de Kinshasa. Le sac de farine de maïs de 25 Kg sera vendu à 18.000 Francs congolais le prix unitaire. Dans ce lot, également les haricots, l’huile végétale, etc. seront mis à disposition des militaires et policiers. Chaque famille a droit à acheter un sac de farine de maïs par mois, pour permettre à toutes les familles de s’approvisionner en denrées agricoles issues de Kanyama Kasese.

Plus de 3000 jeunes désœuvrés, composés entre autres des Kuluna ainsi que les ADF qui se sont rendus après avoir semé la terreur dans la partie Est de la RDC, se retrouvent à Kanyama Kasese dans le Kasaï, pour le service national.

Au total, cinq camps militaires ont été retenus à Kinshasa pour la vente desdits produits, notamment le Camp Lufungula, dans la commune de Lingwala essentiellement composé des éléments de la Police ; le Camp Kabila dans la commune de Lemba composé également des Policiers ; le Camp Tshatshi, dans la commune de Ngaliema, composé à majorité de la Garde républicaine ; le Camp Badiadingi dans la commune de Ngaliema, composé d’un mélange des militaires et policiers ainsi que le Camp Ceta dans la commune de Kimbanseke composé des éléments des FARDC.

Géré par le Général Jean-Pierre Kasonga Kabwik, le Service National est une structure publique spécialisée de la Presidence dotée d’une autonomie de gestion.

Ce service d’encadrement et de réinsertion dans la société, prôné par le Chef de l’Etat, décourage la barbarie et procède à la rééducation, à la citoyenneté.

Faisons remarquer qu’à l’ère du Président Laurent-Desiré Kabila, en 1998, les différents camps militaires de la Capitale congolaise étaient également dotés des cantines de vente des produits du service national. Malheureusement, ce service n’a duré que 2 ans.

Sain Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET