Connect with us

À la Une

Kasaï Central :  l’ONG FMMDK rescolarise les jeunes filles pour combattre les mariages précoces

Published

on

11 octobre, le monde commémore la journée Internationale de la jeune fille. Cette journée instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 19 décembre 2011 a été déclarée dans la résolution 66/170 le 11 octobre de la même année. Elle a pour objectif de reconnaître les droits des filles et les obstacles particuliers auxquels elles se heurtent de par le monde. Au Kasaï Central, 51% des filles partent au mariage avant 18 ans , d’après l’enquête MICS réalisée en 2018. Parmis les causes de ce taux élevé, on note le manque de moyen financier.

Pour renverser la donne, une ONG, avec le soutien des Agences des Nations Unies dont HCR et PNUD, rescolarise plus de 100 filles, cette année. D’après Nathalie Kambala , coordinatrice nationale de l’ONG FMMDK (Femme main dans la main pour le développement du Kasaï Central), c’est un moyen efficace de contribuer à la réduction de mariage d’enfants dans la région.

 » Pour préparer notre relève, nous avons rescolarisé des filles avec le soutien financier du PNUD dans le cadre du projet JAD (Justice, Autonomisation, dignité des femmes et des jeunes filles), nous pensons qu’autonomiser une fille , c’est l’envoyer à l’école. Avec le HCR, nous encadrons les filles déplacées et retournées, réfugiées pour qu’elles soient utiles dans la société. Avec UNFPA, nous travaillons dans la prévention des violences sexuelles et celles basées sur le genre. », a-t-elle expliquée dans un message rendu public en marge de cette journée.

Toutes ces filles prises en charge, ont obtenu des kits scolaires notamment des cahiers, stylos, cartables. Des frais scolaires seront pris en charge durant toute l’année par cette ONG.

Jeff MBUYI CONGOPROFOND.NET