Connect with us

Provinces

Kananga : Les acteurs impliqués dans la riposte contre le Sida du Grand Kasaï revisitent les notions sur le système REDES

Published

on

Le Programme national multisectoriel du lutte contre le sida (PNMLS)/Kasaï Central organise depuis ce mercredi 06 juillet 2022 un atelier sur la nouvelle nomenclature du système « REDES » pour la région du Kasaï.

En effet, le système d’estimation des flux des ressources et dépenses engagés dans la riposte au sida (REDES) repose sur des informations stratégiques concernant l’affectation effective des ressources financières et son utilisation dans les différents domaines d’interventions dans la riposte nationale.

D’après Jean Carret Manshimba, secrétaire exécutif du PNMLS/Kasaï Central, les participants vont passer en revue ces nouvelles notions en vue d’orienter les décisions de décideurs.

« Le REDES renseigne sur le suivi du flux financier depuis son origine jusqu’à la destination finale dans tous les secteurs impliqués dans la riposte », explique-t-il.

Et de poursuivre:  » La maîtrise des informations produites par l’étude REDES offre plusieurs avantages, notamment, la détermination du niveau des dépenses engagées dans chaque domaine, l’identification des gaps dans le financement des interventions et le niveau réel d’aspiration dans un processus de planification basée sur les évidences… ».

Les agents des Secrétariats exécutifs du PNMLS Kasaï Central, Kasaï oriental Kasaï, Lomami et Sankuru, une trentaine en tout, participent à ces échanges durant 5 jours dans la salle de réunions de l’OMS.

Jeff MBUYI/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Nord-Kivu : Suite à la famine, un enfant trouve la mort dans le camp des sinistrés de Kahembe

Published

on

Le Président de l’organisation « Action Humanitaire pour l’Assistance aux Sinistrés et Déplacés »(AHDIV), Bonheur Mayele, déplore la mort d’une fillette d’environ 7 ans, sinistrée de l’éruption du volcan de Nyiragongo qui était cantonnée dans le camp de Kahembe situé dans le territoire de Nyiragongo, (Nord-Kivu).

Cette mort est due à la faim. Notre source révèle que ce camp des sinistrés est frappé par une disette depuis plusieurs jours. D’où la demande aux autorités d’agir pour éviter des cas de morts.

L’enfant est décédée vers 12 heures locales dans l’une des structures sanitaires de la place. Peu avant d’amener la fillette à l’hôpital elle était en train de jouer avec ses amis, subitement elle est tombée. Mais d’après sa maman ça faisait déjà deux jours que sa famille venait de passer sans rien mettre sous la dent. Voilà pourquoi nous lançons un appel aux hommes de bonne volonté de venir en aide aux sinistrés du Camp Kahembe ou soit que les autorités autorisent ces derniers de regagner leurs milieux dans la lave”, explique Bonheur Mayele.

C’est suite à l’éruption du volcan de Nyiragongo du 21 mai 2021 que plusieurs familles se sont retrouvées dans cette situation difficile. D’autres personnes ont étés obligées de rejoindre le camp des sinistrés et d’autres reçu dans des familles d’accueil après avoir perdu leurs maisons calcinées.

Signalons que suite à la non assistance des sinistrés par le gouvernement de la République, certaines familles ont préféré regagner leurs parcelles sur le site dévasté par les laves du volcan.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising