Connect with us

Actualité

Joris Kayembe, Rocky Bushiri, Dylan Batubinsika et Brian Bayeye : les nouveaux visages défensifs de l’équipe de football congolaise pour la Coupe d’Afrique des nations 2023

Published

on

 

4 nouveaux visages défensifs se sont ajoutés à l’équipe de football congolaise pour la Coupe d’Afrique des nations 2023. Joris Kayembe, Rocky Bushiri, Dylan Batubinsika et Brian Bayeye ont été retenus par l’entraîneur Sébastien Desabre pour représenter la République démocratique du Congo lors de cette prestigieuse compétition continentale. Ce sera leur première participation à la CAN, et leur présence promet d’apporter une nouvelle dynamique à l’équipe congolaise.

Joris Kayembe, né en 1994 à Bruxelles, en Belgique, est un joueur polyvalent qui peut évoluer en tant qu’ailier, milieu offensif ou défenseur gauche. Il a commencé sa carrière au FC Porto, avant de jouer en prêt pour des clubs tels que le FC Arouca et le Rio Ave FC. En 2017, il a rejoint le FC Nantes en France, puis est revenu en Belgique pour jouer avec le Sporting de Charleroi. Son talent et sa progression constante lui ont valu une place dans l’équipe nationale congolaise.

Rocky Bushiri, né en 1999 à Duffel, en Belgique, est un défenseur central. Il a commencé sa carrière au Norwich City avant d’être prêté à Blackpool. En janvier 2022, il a été prêté à Hibernian, où il joue actuellement en prêt. Bushiri apporte solidité et expérience à la défense congolaise, et sa présence sur le terrain sera un atout précieux lors de la CAN.

Dylan Batubinsika, né en 1996 à Cergy-Pontoise, en France, est un autre défenseur central dans l’équipe congolaise. Il a commencé sa carrière au Paris Saint-Germain, avant de rejoindre le Royal Antwerp FC en Belgique. Batubinsika a ensuite été prêté au Maccabi Haïfa en Israël, où il a découvert la Ligue des Champions. Son transfert à l’AS Saint-Étienne a été officialisé en juillet 2023, ce qui témoigne de sa montée en puissance dans le football professionnel.

Brian Bayeye, né en 2000 à Paris, est un arrière droit qui possède la double nationalité congolaise et française. Il a été formé à l’ESTAC Troyes en France, avant de rejoindre l’Italie pour jouer avec l’US Catanzaro et le Carpi FC. En juillet 2022, il a rejoint le Torino FC, et depuis août 2023, il est prêté à l’Ascoli Calcio en Serie B. Bayeye est un joueur offensif et rapide, et ses montées sur le flanc droit apporteront une dimension supplémentaire à l’attaque congolaise.

Ces quatre joueurs, Kayembe, Bushiri, Batubinsika et Bayeye, apportent leur talent et leur énergie à l’équipe congolaise pour la CAN 2023. Leur première participation à cette compétition importante représente une opportunité pour eux de briller et de faire connaître leur nom sur la scène africaine et internationale. Leur présence dans l’équipe renforce les options et la profondeur de l’effectif congolais, et les fans de football attendent avec impatience de les voir défendre les couleurs de leur pays lors de la compétition.

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Moise Mbiye enflamme le Stade des Martyrs : Un concert légendaire qui restera dans l’histoire

Published

on

By

Le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un véritable événement historique pour la musique congolaise. Non seulement la présence de plus de 120 personnes a témoigné de la popularité de l’artiste, mais la soirée a également été marquée par une ambiance exceptionnelle et une présentation remarquable.

Malgré les nouvelles inquiétantes qui ont circulé tôt le matin concernant l’attaque présumée du Palais de la Nation, le concert a été maintenu grâce à l’assurance donnée par le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi. Cette décision a permis de rassurer le public et de maintenir l’engouement pour l’événement.

Dès l’ouverture des portes du stade, une foule enthousiaste s’est précipitée pour entrer, formant plusieurs files d’attente. À 15 heures, le stade était déjà plein, et les organisateurs ont dû ouvrir les portes de la pelouse pour accueillir davantage de personnes. L’affluence massive à l’intérieur du stade témoignait de l’attente et de l’excitation du public.

Malheureusement, la première partie du concert a été décevante. Les problèmes techniques ont rendu le son inaudible, et certains artistes ont été victimes de l’organisation chaotique. Le maître de cérémonie n’était pas à la hauteur, et le DJ Amaroula, bien qu’étant l’un des meilleurs du pays, a eu du mal à satisfaire les attentes du public en jouant des musiques. Cependant, la performance de Lumino a réussi à attirer l’attention et à mettre le feu au stade, malgré le fait qu’il ne soit pas un artiste de musique chrétienne d’après certains.

C’est à 17h50 que Moise Mbiye est monté sur scène, créant une entrée spectaculaire qui a suscité la polémique. Accompagné de danseurs vêtus de blanc, l’artiste a commencé avec la chanson “O mérite” et a enchaîné avec plusieurs autres succès de son répertoire, tels que “Molimo”, “Akosi nga te”, “Esimbi te”, “Sécurisé”, “Bilaka” et “Oza Mosantu”. Trois invités spéciaux, dont la sœur Simiane Tatu, le frère Van Walesa et le frère Patrice, ont rejoint Moise Mbiye sur scène pour des collaborations mémorables.

Sur le plan artistique, Moise Mbiye a véritablement assuré. Son talent vocal, sa présence charismatique et son engagement ont conquis le public présent. Les paroles de ses chansons, empreintes de foi et d’espoir, ont touché les cœurs de tous les spectateurs, créant une atmosphère de fête et d’émotion.

Ce concert restera gravé dans les mémoires comme l’un des meilleurs jamais organisés en République démocratique du Congo. Malgré les difficultés techniques rencontrées en début de soirée, Moise Mbiye a su transcender les obstacles et offrir une performance exceptionnelle. Son talent et sa passion pour la musique chrétienne ont été salués par le public, qui a été transporté par ses chants inspirants.

En résumé, le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un événement historique marqué par une participation massive, une ambiance électrique et une prestation artistique remarquable. Malgré les obstacles, Moise Mbiye a su captiver le public et offrir un moment inoubliable de musique et de spiritualité.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte