Connect with us

À la Une

Ituri : plus de 729 membres des groupes armés arrêtés depuis le début de l’état de siège

Published

on

Les forces armées de la République Démocratique du Congo annonce avoir mis la main sur 729 éléments de différents groupes armés depuis le début de l’état de siège en province de l’Ituri.

Cette statistique a été livrée à la presse par le porte-parole des opérations militaires en Ituri, le jeudi 18 décembre 2021.

A en croire le lieutenant Jules Ngongo, parmi ces éléments figurent
342 de la milice CODECO, 58 ADF Banyabwisha, 13 rebelles ADF, 13 éléments de la milice Zaïre, 64 rétracteurs de la milice FRPI ayant adhéré au processus de la paix, 226 FPIC et 13 Mai-mai.

“Certains sont encore des prévenus, d’autres ont été jugés et condamnés”, martèle Jules Ngongo.

En attendant que ces éléments arrêtés, dont des prévenus, passent nuit entre les quatre murs de la prison centrale de Bunia. L’armée rassure que l’objectif final recherché c’est la destruction complète des ces groupes armés.

Verite Johnson/CONGOPROFOND


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Beni: Les inspecteurs du pool primaire boycottent l’ENAFEP pour non payement des primes

Published

on

Les inspecteurs du pool primaire de la ville de Beni ont décidé de boycotter la passation des épreuves de l’examen national de fin d’études primaires dont le début est annoncé pour ce mardi 5 juillet 2022.

Dans leur décision rendue publique ce lundi, ces inspecteurs revendiquent le non payement de leurs différentes primes le gouvernement congolais.

Ça fait plus de deux ans que nous ne sommes pas payés. Nous avons toujours intervenus lors de Tenafep mais en vain. On nous promet mais le gouvernement ne s’exécute pas”, s’indigne l’inspecteur Kakule Kombi, secrétaire permanent de syndicat des inspecteurs antenne de Beni.

D’après lui, ils réclament «le perdiem pour interventions aux TENAFEP de 2020, 2021 et puis 2022 et les primes selon l’ordonnance du président de la République»

Ces inspecteurs invitent le gouvernement à recaler ces épreuves en attendant le payement de leur prime.

Pour Kakule Kombi, ses collègues doivent «rester à la maison» en attendant que la solution soit trouvée.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising