Connect with us

À la Une

Ituri: Les miliciens de CODECO donnent leur accord de principe pour libérer les otages de la Task Force

Published

on

Les miliciens de CODECO, qui détiennent depuis plus de 40 jours certains membres de la Task Force, ont donné leur accord de principe pour leur libération.

L’information est confirmée à CONGOPROFOND.NET
par le coordonnateur ad intérim et porte-parole de cette structure d’anciens seigneurs de guerre qui avait été dépêchée en Ituri par la présidence de la République pour sensibiliser les groupes armés à cesser les hostilités.

A en croire Pitchou Iribi, c’est après d’intenses négociations tenues à Bambu dans le territoire de Djugu, que la faction rebelle dénommée URDPC/CODECO, a donné son accord.

L’Evêque du Diocèse de Bunia, Dieudonné Uringi, qui a personnellement pris part à ces négociations, a invité les miliciens à s’inscrire dans la logique de la paix. Ce qui doit passer d’abord par la libération de Thomas Lubanga, Germain Katanga, Floribert Ndjabu et tous ses compagnons.

Le commandant du secteur opérationnel de l’armée, en mission d’itinérance dans la zone, a également rencontré la délégation des miliciens CODECO/URDPC à qui il a relayé le même message du prélat catholique.

« Les miliciens de CODECO ont donné leur accord de principe et bientôt les otages seront libérés », a expliqué M. Iribi qui appelle la population au calme et à l’apaisement.

C’est depuis le 16 février dernier que 7 membres de la Task Force ont été pris en otage alors qu’ils animaient une séance de sensibilisation des rebelles à déposer les armes près de la localité de Bambu.

Le professeur Jean-Baptiste Detchuvi, l’un d’entre eux, a été relâché suite à la détérioration de son état de santé, la semaine dernière.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising