mbet

Connect with us

À la Une

Irumu : 8 éléments de la milice FPIC tués par l’armée à Makayanga

Published

on

La situation sécuritaire demeure préoccupante à Komanda et environs dans la chefferie des Basili à 75km au Nord de la ville de Bunia dans le territoire d’Irumu.

Après l’incursion des présumés rebelles ADF à Kipe yayo au sud Est du centre de Komanda, la soirée du vendredi dernier, une nouvelle attaque des rebelles à été rapportée l’après-midi du dimanche 26 septembre 2021 à Makayanga à 5km de Komanda sur l’axe Komanda-Bunia.

L’ennemi, identifié comme éléments de la milice FPIC(forces patriotiques et intégrationnistes du Congo) a investi cette partie de la province aux environs de 14 heures en tirant des coups de feu, mettant en débandade la population locale et celle de Komanda.

Communiquant sur cette unième incursion, l’armée annonce avoir neutralisé 8 de ces miliciens.

“Nous continuons leur poursuite. Le dégât dans le cas de l’ennemi est énorme”, a laissé entendre à congoprofond.com Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri.

D’autres sources, par ailleurs, parlent de 12 civils tués par ces miliciens, des maisons d’habitation, commerces et des véhicules incendiés.

Pour l’instant, Makayanga comme Komanda, sont vidés de la moitié de leur population. Les uns ont pris la direction de Bunia et les autres s’orientent vers Mambasa.

Verite Johnson/CONGOPROFOND


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Un policier et un civil tués ce dimanche à Djugu :”Même un abattoir a des normes à suivre !», s’exclame le chef du groupement Bedja-Magosa

Published

on

Les éléments de la milice CODECO ont signé une nouvelle incursion la matinée de ce dimanche 22 mai 2022 au village Scierie-Abelkozo, dans le groupement Bedja-Magosa, en secteur de Banyali Kilo, dans le territoire de Djugu en Ituri.

Lors de cette enième incursion, ces miliciens ont tué un policier et un civil avant de détaler.

Information livrée à CONGOPROFOND.NET par le chef du groupement précité qui indique que ce village se vide de nouveau de ses habitants.

Mombiane Basiloko informe par ailleurs que la plupart des auteurs de ce forfait ont été identifiés par les habitants. «Je ne sais pas comment expliqué. Ils ont attaqués le matin et ont tué un policier et un civil. J’ai déjà dénoncer plusieurs fois, même l’abattoir à des normes à suivre », s’est-il inquiété.

Cette autorité coutumière en appelle à l’implication des autorités compétentes pour rétablir l’autorité de l’État dans cette partie de Djugu, l’un des territoires «les plus meurtris» de la province de l’Ituri, sous état de siège depuis plus d’une année.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising