Connect with us

À la Une

Interdite de prester ce 17 novembre, Cindy demande “pardon” aux autorités de Kinshasa

Published

on

C’est depuis ce 6 novembre 2018 que le gouvernement provincial de Kinshasa a annulé le concert au concept “Cindy chante Quartier Latin”.

Selon le motif, en exécution de l’arrêté interministériel n°008/MIN/TCAA et 009/MIN/FINECO & IPME/2018 du 15 octobre 2018 fixant les taux, droits, taxes et redevances à percevoir à l’initiative du Ministère provincial des Mines, tourisme, culture, Arts et artisanat en son article 2 et annexe 6 sur les droits d’entrée et autorisations relatifs aux organisations des manifestations culturelles à caractère provincial, l’orchestre Quartier Latin n’est pas en ordre avec la ville province de Kinshasa par l’entremise de la Division Urbaine de la Culture et Arts. Ensuite, ce groupe musical ne paye jamais les taxes sur la qualité du trésor urbain ainsi que les autorisations des productions, cas précis : concert au Pullman du 13 juillet 2018, Village Chez Ntemba du 18 août et Hôtel Invest pour ne citer que ceux-là.

Suite à cette interdiction que l’opinion congolaise qualifie de méchanceté, estimant que c’est un règlement des comptes pour faire payer à Koffi Olomidé son opinion sur la machine à voter, Cindy le coeur a répliqué sur une vidéo, demandant pardon aux autorités en ces termes: ” na sali nini? Pourquoi bo interdire concert ? Avec tant d’énergies, tant d’argent pona ba panneaux, pourquoi acharnement oyo ? Liboso ba banderoles ba kati: ba kataka heure nini et pona raison nini ? Vraiment eza malheureux, ezo sala pasi na motema.
Ngay nayebi que nasali eloko te. Et d’ailleurs, esika moko te loi elobi que soki mutu asali eloko te azala puni.
Yango nasengi pardon ngai mwana na bino…”

Elle conclut tout de même sur la détermination qu’a le groupe Quartier Latin à livrer ce concert qui tombe le 17 novembre.

Historiquement, cette date rappelle la commémoration de l’anniversaire des FAZ (Forces Armées Zaïroises), sous le régime du feu président MOBUTU.

BABY MOSHA/ CONGO PROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

L’ambassadeur Francis Nsita Mahungu honore la RDC au Future Aviation Forum 2024 à Riyad

Published

on

La troisième édition du Future Aviation Forum 2024 a débuté, ce mardi 21 mai à Riyad( Royaume d’Arabie Saoudite), accueillant plus de 5 000 leaders de l’industrie de 120 pays. L’événement met en lumière des opportunités d’investissement d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars dans le secteur aéronautique saoudien. Etat entretenant d’excellentes relations avec le pays organisateur de ces assises internationales, la RDC y est représentée par son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Mr Francis Nsita Mahungu.

L’événement réunit plus de 30 ministres, 77 dirigeants de l’aviation civile, PDG de compagnies aériennes, des diplomates et 5 000 experts de l’aviation du monde entier.

Parmi les annonces clés du premier jour, citons la signature par Saudi Arabian Airlines (Saudia) du plus gros contrat jamais réalisé avec Airbus. L’Arabie saoudite a également annoncé sa coopération avec Boeing et Airbus pour utiliser de l’aluminium et du titane produits localement dans leurs avions, dans le but de stimuler la fabrication locale.

De plus, des projets de lancement d’une nouvelle compagnie aérienne nationale plus tard cette année ont été révélés.

Saleh Al-Jasser, ministre des Transports et des Services logistiques et président de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA), a lancé la conférence de trois jours à Riyad.

Notons que la première journée du forum avait été marquée par un grand succès, avec de nombreux accords commerciaux, initiatives et accords visant à améliorer la connectivité mondiale.

Les accords annoncés lors du forum témoignent de la confiance dans les opportunités de croissance et d’investissement offertes par le secteur de l’aviation civile dans le Royaume, réaffirmant la position de leader du Royaume dans le secteur de l’aviation mondiale.

Saudi Arabian Airlines (Saudia), par exemple, a conclu un accord avec Airbus pour l’achat de 105 avions des modèles A320-Neo et A321-Neo afin d’étendre et de moderniser sa flotte, améliorant ainsi la connectivité aérienne mondiale avec divers pays.

Au cours du forum, la GACA a également lancé la première édition du rapport sur le secteur de l’aviation du Royaume, qui met en évidence la contribution du secteur de l’aviation civile à l’économie du Royaume, d’un montant de 53 milliards de dollars.

La GACA a également publié une feuille de route pour l’aviation générale, visant à développer le secteur de l’aviation d’affaires et des avions privés dans le Royaume, avec pour objectif de décupler sa taille d’ici 2030.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte