Connect with us

Actualité

Insécurité à Beni : J.P. Ngahangondi demande aux FARDC de ne pas laisser aux ADF le temps de se réorganiser

Published

on

Face au regain de l’insécurité en territoire de Beni, le député provincial Jean-Paul Ngahangondi propose aux FARDC d’attaquer continuellement les présumés ADF afin d’empêcher leurs assauts.

Selon lui, l’ennemi a le temps de se réorganiser lorsque l’armée loyaliste se limite seulement à les chasser temporairement sans le poursuivre dans son dernier retranchrement.

Tout en déplorant la mort de la population de cette partie du Nord-Kivu, il ne s’explique pas comment, en dépit de plusieurs alertes des citoyens de ces différents endroits touchés, les éléments FARDC ne réagissent pas en temps réel pour les dissuader. « Je ne sais pas quoi dire car, je ressens moi-même la douleur de cette population. Hier, j’étais alerté et moi, à mon tour j’ai saisi par écrit tous ceux qui devraient intervenir pour arrêter les crimes. Malheureusement le matin, je vais apprendre qu’il y a eu des morts. Ce que je suis en train de déplorer amèrement, parce que ce massacre n’allait pas se passer vue les alertes de la population et les gens ont couru dans tous les sens. J’ai échangé avec tout le monde, mais rien n’a été fait. Le matin, on est allé seulement compter les morts », regrette l’élu du peuple, Jean-Paul Ngahangondi.

” Les autorités à tous les niveaux savent déjà la proposition que nous formulons pour mettre fin à cette sécurité. Seule l’offensive militaire non-stop peut changer la donne sécuritaire à Beni”, indique-t-il.

C’est depuis le soir du samedi de la semaine dernière qu’on enregistre les attaques récurrentes des présumés ADF en territoire de Beni avec morts d’hommes et pillages des biens de la paisible population.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Judith Suminwa aux membres de son gouvernement : “Chacun sera jugé à l’aune de sa compétence…sa bonne moralité”

Published

on

La Première ministre Judith Suminwa Tuluka a appelé les membres de son gouvernement, chacun à veiller sur ses actes qu’il pose dans l’exercice de ses fonctions.

Dans sa prise de parole au séminaire gouvernemental ce lundi 22 juillet, Judith Suminwa a rappelé à son groupe qu’il doit être exemplaire dans la gestion de la chose publique tout comme en ce qui concerne le respect des textes légaux et règlementaires.

“Chacun sera jugé à l’aune de sa compétence, de ses qualités professionnelles, mais aussi de sa bonne moralité. C’est cela la ligne directrice du Gouvernement de la différence. Il est donc temps de tourner le dos aux antivaleurs, au clientélisme, au tribalisme, à la corruption, au détournement des deniers publics. Il faut changer la donne. Chaque fois que la population entendra parler des milliards de Francs congolais, ce sera parce que ces ressources auront été utilisées au profit des programmes et projets de développement en vue d’améliorer leur vécu quotidien”, a-t-elle exhorté.

Au sujet de la circulation des cortèges des membres du gouvernement, la cheffe de l’exécutif national a soutenu que le code de la route doit être respecté par tous sans complaisance.

On se rappellera de l’incident qui a eu la semaine dernière sur l’avenue Mondjiba. Le cortège du président du bureau provisoire du sénat roulant à sens contraire a été intercepté par la police. Son chef de sécurité arrêté pour avoir tenté de résister.

Cependant, elle a instruit au Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur à faire appliquer les textes relatifs aux cortèges.

Soyons les premiers à respecter nos textes légaux et réglementaires, notamment le Code de la route. Un ministre n’est pas au-dessus de la loi, mais plutôt un exemple pour la société. Pour cela, je demande au VPM de l’intérieur d’instruire, sans délai et de mettre strictement en application les textes qui réglementent l’usage des cortèges d’une part et d’autre part, d’instruire la police par rapport à l’obligation pour tous du strict respect du Code de la route y compris pour les officiels. Et Ceci n’est qu’un exemple“, a-t-elle martelé.

Il sied de rappeler que le Séminaire gouvernemental a été ouvert dimanche 21 juillet par le Président de la république. Au cours de ces assises, les membres du gouvernement réfléchissent sur comment « sceller le pacte d’engagement citoyen par la promotion de la performance dans la gouvernance et l’implémentation efficace des reformes en exécution du Programme d’actions du gouvernement (PAG) 2024-2028 ».

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte