Connect with us

Actualité

Foot : l’UFC va défendre Meschack Elia jusqu’au bout dans son dossier d’âge

Published

on

L’Union des Footballeurs du Congo( UFC) a appris avec consternation l’existence d’une licence de joueur au nom de Meschack Elia, circulant sur les réseaux sociaux et ayant malheureusement le mérite d’entrer en contradiction avec sa licence l’ayant permis jusqu’à présent de poursuivre sa carrière footballistique.

La production de cette nouvelle licence révélant expressis verbis que Meschack Elia serait né en 1992 en lieu et place de 1996, suscite la curiosité de l’Union des Footballeurs du Congo.

De ce qui précède, l’UFC se pose la question sur l’opportunité de cette démarche seulement au moment où le footballeur a recouvré un nouveau club, nonobstant le litige lui opposant au TP Mazembe.

L’UFC comme dans sa longue tradition reste respectueuse des instances sportives et demeure une force de proposition vis-à-vis de la Fédération Congolaise de Football Association. Toutefois, elle se réserve le droit de défendre les footballeurs en général et Meschack en particulier dans ce cas d’espèce, face à toute situation incongrue visant à le discréditer et à induire les instances en erreur.

Enfin, l’UFC promet de suivre minutieusement l’évolution de cette nouvelle révélation et s’emploiera à ce que la vérité triomphe.

Pour rappel, le meilleur joueur du CHAN 2016 avec les Léopards de la RDC, considéré comme l’un des plus grands espoirs du football congolais, Meschack Elia fait malheureusement surtout parler de lui en dehors des terrains ces derniers mois. Outre l’épisode de son transfert avorté à Anderlecht, sa fuite en Suisse puis sa signature aux Young Boys de Berne, l’ailier fait déjà l’objet d’une plainte devant la FIFA
de la part de son ex-club, le TP Mazembe.

Et une nouvelle affaire le concernant vient d’éclater. D’après le journal belge « La Dernière Heure », l’international congolais, officiellement né le 6 août 1997 et donc âgé de 22 ans, aurait menti sur son âge ! Cette affaire trouve son origine dans la position du TPM, qui conteste la date de naissance du joueur et affirme qu’il est né un an plus tôt, en 1996. Les Corbeaux de Lubumbashi entendent ainsi prouver qu’Elia était bel et bien majeur lorsqu’il a signé un contrat de 3 ans en 2014 (ce qui aurait été illégal s’il avait été mineur). L’enjeu est de taille pour Mazembe puisqu’il influe sur le montant des indemnités auxquelles le cas aura droit.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising