Connect with us

À la Une

Fondation Denise Tshisekedi: 17 nouveaux lauréats “Excellentia” en partance pour la France

Published

on

Après avoir réussi aux examens d’état avec un taux de réussite de plus 85% et après avoir réussi le test de pré-sélection de la Fondation DNT, 17 étudiants de Kinshasa et de diverses provinces de la RDC, ont été retenus pour aller poursuivre leurs études dans plusieurs filières au pays de Molière.

Reçus le mardi par l’ambassadeur de la France en RDC, en présence de la Distinguée Première Dame de la RDC, ces 17 chanceux ont été encouragés et exhortés au sérieux et à l’application aux études.

Par la suite, la présidente de la Fondation DNT les a reçus au siège de la fondation dans un entretien privé, destiné à conscientiser et responsabiliser chacun d’entre eux pour la lourde tâche qui les attend, à savoir : réussir d’excellentes études et revenir armés de connaissances et de compétences pour travailler à la construction d’un Congo plus beau qu’avant.

Dans le lot, il y a:

– Eunice NTUMBA MULUMBA, originaire de Kinshasa, accepté à l’université de Reims

– Emmanuelle NGUETE BIWATA, originaire de Kinshasa accepté à l’université Montpellier

– Emmanuella SAKINA BINTI NGUBA, originaire de Goma accepté à l’université La Sorbonne

– Concilie CHITEKULU MBAKA, originaire de Lubumbashi accepté à l’université Montpellier

– Niclette NSABUANDAYA, originaire de Mbuji-Mayi accepté à l’Université des antilles

– Juliette BARAKA NTAMWENGE, originaire de Goma accepté à l’université LA Sorbonne

– Ursula NGANSAKI LIKIE, originaire de Kinshasa accepté à l’université Angers

– Rénédite MIZELE BAHOMBILA, originaire de Kinshasa accepté à l’université Le Mans

– Ariel MALAMBA KALONJI, originaire de Kinshasa accepté à l’université Toulouse

– Marc KABEMBA YANGIE, originaire de Lubumbashi accepté à l’université Paris Nanterre

–  Hervé KABONGO, originaire de Lubumbashi accepté à l’université Caen

– Victor LARANGEIRA SEVERINO, originaire de Kinshasa accepté à l’université d’Aix-Marseille

–  Albert BALOWE Balowe, originaire de Kinshasa accepté à l’université Toulouse

– Patient MUNYON MUKENA, originaire de Kinshasa accepté à l’université Toulouse

– Jérémie KABANGA BAJIKIJAYI, originaire de Mbuji Mayi accepté à l’université Paris 1

– Guy-Alexandre KAHASHA MUGISHO CHIKURU, originaire de Kinshasa Bretagne-Sud

– Caleb MAFOLO SONI, originaire de Kinshasa La Rochelle

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte