Connect with us

À la Une

Etat de siège : pourquoi une prorogation de plus si les atrocités continuent? s’interroge le député national Jackson Ausse

Published

on

Les provinces de l’Ituri et celle du Nord-Kivu sont sous état de siège depuis le 06 mai 2021. Instauré pour rétablir la paix dans la région du Nord-Kivu et de l’Ituri, les différents groupes rebelles opérant dans ces deux provinces restent encore cruels à plus de 70 jours de cette administration militaire.

Reconnaissant le renfort de l’effectif militaire dans les régions concernées par l’état de siège, le député national Jackson Ausse AFINGOTO reste cependant non satisfait du bilan de plus de 2 mois de cet état de siège car les groupes armés restent encore actifs.

Non seulement cet élu d’Irumu appelle le gouvernement à mettre les bouchées doubles pour en finir complètement, mais aussi il reste critique face à une nouvelle prorogation de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu.

Pour lui, autant revenir à l’ancienne configuration car les militaires auront la même mission avant, pendant et après l’état de siège.

“Si les atrocités continuent, ça ne sert à rien à proroger. Il va falloir qu’on retourne à la situation normale de deux provinces parce que la mission de l’armée ne se résume pas avec l’état de siège parce qu’avant, pendant et après l’état de siège, l’armée doit continuer de jouer son rôle: protéger l’intégrité territoriale”, a déclaré cet élu de l’Ituri dans une interview exclusive accordée à congoprofond.net.

Verite JOHNSON/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Ituri :Cinq groupes armés s’engagent à la cessation immédiate des hostilités sous les hospices du VPM JP Bemba

Published

on

Cinq (5) groupes armés identifiés dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo) ont signé vendredi 19 avril 2024 à Bunia, en présence du vice-Premier, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba.

Cet acte d’engagement marque “la cessation immédiate” des hostilités dans cette province sous état de siège.

Nous, les groupes armés de l’Ituri (CODECO, FRPI, FPIC, AUTODÉFENSE, MAPI), réunis en date du 19 avril 2024, sous la haute responsabilité de son Excellence Monsieur le VPM de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, prenons l’engagement de cesser immédiatement les hostilités dans l’intérêt de la paix“, ont-ils déclaré à travers l’acte d’engagement.

NB: Tout contrevenant au présent acte se verra sanctionner par les actions militaires ou judiciaires”, ont précisé les signataires.

Arrivé vendredi matin dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, dans le cadre de l’évaluation de la situation sécuritaire dans cette province, le vice-Premier ministre, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, a réuni 31 membres issus de cinq groupes armés locaux actifs depuis la reprise des hostilités en 2017, pour examiner les motivations à la base de la reprise des armes dans la province de l’Ituri en dépit des accords de paix régulièrement conclus à Nairobi et dans le territoire de Aru.

Je suis venu au nom du commandant suprême, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, qui mise sur le retour de la paix, de gré où de force en Ituri, pour vous écouter et comprendre pourquoi en dépit des engagements pris dans le passé, vous continuez toujours à vous entretuer ici en Ituri. Nous devons ensemble dégager des propositions à même de contribuer efficacement au retour définitif de la paix ici“, avait introduit Jean-Pierre Bemba.

Elyane Mukuna/Congo profond


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte