K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

Entérinement de l’équipe de la CENI: le député Josué Mufula dénonce la ‘’dictature’’

Published

on

La journée de ce samedi 16 octobre 2021 a été particulièrement agitée à la chambre basse du parlement congolais.

A la base de cette situation, l’entérinement du rapport présenté par le président de la commission paritaire, André Mbata, et portant Kadima Kazadi Denis à la tête de la Commission électorale nationale indépendante( CENI).

Une procédure que conteste l’opposition, avec à sa première ligne, le Front Commun pour le Congo (FCC), plate-forme politique de Joseph Kabila, ancien président la RDC.

Membre du FCC, le député national Josué Mufula renseigne qu’en démocrate, le FCC ne peut pas cautionner cet entérinement.

Selon lui, il n’y a pas eu un consensus au niveau de la composante “Confessions religieuses”, pour désigner un président de la CENI.

« Nous ne pouvons pas cautionner cette histoire de la CENI en violation des textes. Il n’y a pas eu un consensus, on continue à marcher sur les Congolais et c’est de la même manière qu’on nous a imposé la taxe RAM, qui à mes yeux, reste une escroquerie de l’épargne de la population. On ne peut pas accepter ces méthodes dictatoriales, malheureusement qui persistent et s’obstinent et nous, nous en avons mare ! », indique cet élu de Goma.

Signalons que sur les 15 membres qui doivent composer l’assemblée plénière de la CENI, l’Assemblée nationale a entériné 12, l’opposition s’étant abstenue de désigner ses trois représentants.

Elle justifie sa position par le fait que pour elle, le processus s’est déroulé dans le cafouillage avec le seul but de mettre en place une Commission électorale nationale indépendante politisée et aux ordres d’un camp politique.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET

À la Une

RDC : Déjà en ordre de bataille, le MCU Civuila Ilunga pose une condition pour soutenir Fatshi en 2023 !

Published

on

Ouverts le samedi 14 mai, les États-généraux du Mouvement des Congolais Unis (MCU) se poursuivent ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Y prennent part, les cadres inter-federeaux, fédéraux et nationaux de cette formation politique membre de l’Union Sacrée.

À l’ouverture de ces assises Jean-Paul Civuila Ilunga a invité les participants de son parti à abattre un travail de fond, en mettant un accent particulier sur les élections générales prévues en 2023. Pour le numéro 1 du MCU, ces assises seront porteuses d’une vision claire sur le processus électoral de 2023 et annonceront un programme ambitieux de ce parti pour les élections à venir.

S’agissant du candidat à la présidence de 2023, Jean-Paul Civuila pose une condition pour soutenir l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, à l’élection présidentielle de 2023. Pour lui, le MCU soutiendra la candidature de Félix Antoine Tshisekedi à la seule condition qu’il soit ” Indépendant”. ” S’il est candidat de l’UDPS, le MCU présentera son propre candidat !”, a-t-il souligné.

Concernant l’actualité politique nationale, le patron du MCU est revenu sur le bilan du premier ministre SAMA LUKONDE. Tout en le jugeant négatif, il a demandé haut et fort sa démission et celle de son gouvernement.

Fidèle à son cheval de bataille, Jean-Paul Civuila a réiteré son appel au président Tshisekedi, lui demandant de se débarrasser de ses amis dans son entourage. ” Je voudrais revenir sur une situation avant de passer à un autre point. Ce pays ne peut être dirigé, si le président ne nous écoute pas. Nous avons parlé du Premier ministre, nous avons parlé de l’entourage du président…”, souligne-t-il.

A travers ces États généraux, convient-il de souligner, le MCU se met en ordre de bataille et démontre sa détermination de participer aux élections 2023 avec sérénité pour une victoire.

Notons que ces assises prendront fin ce mardi 17 mai à Kinshasa.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising