Connect with us

À la Une

Enrôlement des électeurs : L’ECC rassure la CENI de son accompagnement dans la sensibilisation 

Published

on

Le deuxième vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Didi Manara Linga, s’est entretenu ce mardi 6 décembre, au siège de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) à la Gombe, avec Monseigneur Idore Nyamuke, son premier vice-président, sur des questions liées au processus électoral en cours dans le pays.

Cet échange était axé essentiellement sur la sensibilisation à l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs qui débutera, pour l’aire opérationnelle 1 concernant 10 provinces, le 24 décembre 2022.

« La Commission Électorale Nationale Indépendante a sollicité et obtenu un entretien avec les hauts responsables de l’Église du Christ au Congo que nous remercions vivement. Nous pourrons dire au peuple congolais que désormais la CENI va cheminer avec cette grande organisation religieuse de notre pays. L’objet de notre mission était d’obtenir la participation de l’ECC, mieux, son accompagnement en rapport avec le processus électoral en cours. Actuellement, nous nous apprêtons à organiser une des plus importantes opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs, le 24 décembre 2022 que nous débutons dans l’aire opérationnelle 1 qui englobe 10 provinces : l’ex-Grand Equateur, le Grand Bandundu, le Kongo central et la ville de Kinshasa. Celle-ci ne prendra qu’un mois et la pression est très forte, ce qui n’est pas une tâche facile. Et nous pensons que l’ECC qui dispose des ramifications à travers le pays, va jouer un rôle majeur en apportant son aide à la nation congolaise. Les responsables de cette importante confession religieuse se sont montrés réceptifs à notre démarche et ont adhéré sans ambages à cette question citoyenne. Relevant que nous avons toqué à une porte déjà grandement ouverte, non seulement pour cette opération imminente mais pour toutes les autres à venir », a indiqué Didier Manara.

De son côté, Mgr Idore NYAMUKE a loué la démarche de la CENI. L’interlocuteur du 2e Vice-président de la CENI a exprimé l’adhésion sans contredit, de l’ECC quant à son accompagnement.

« l’Eglise du Christ au Congo a, parmi ses missions, la transformation de la nation par l’évangélisation. Nous sommes très flattés par la visite de la CENI et nous avons déclaré ouvertement que l’ECC va accompagner le processus des élections que la Centrale électorale est en train d’organiser et, surtout, pour la sensibilisation. Nous encourageons cette initiative combien importante pour notre pays, qui attend fiévreusement les consultations électorales à venir et nous sommes donc disposés à l’accompagner, à répondre favorablement à toutes les sollicitations. Quand nous aidons la CENI, nous le faisons pour le peuple tout entier. L’ECC souhaite que les responsables qui seront issus de ces élections soient légitimes et que le pays puisse avancer », a rassuré Mgr Idore NYAMUKE.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte