Connect with us

non classé

Énergie, vibration et fréquences : Qu’est-ce qui se cachent derrière les concepts New Âge ?

Published

on

Dans la culture New Age, les notions d’énergie, de vibration et de fréquences sont omniprésentes, souvent présentées comme des clés vers la guérison, la spiritualité et la transformation personnelle. Cependant, il est temps de remettre en question ces concepts et d’explorer leur validité scientifique.

Le concept d’énergie dans le contexte New Age est souvent vague et mal défini. Alors que dans les sciences physiques, l’énergie est une grandeur mesurable et quantifiable, dans le domaine ésotérique, elle est souvent utilisée de manière métaphorique pour décrire des états émotionnels ou spirituels. Il est important de distinguer entre ces deux approches pour éviter les malentendus.

La notion de vibration, quant à elle, est souvent associée à la fréquence à laquelle une entité physique ou énergétique oscille. Bien que la physique quantique ait montré que tout dans l’univers est en mouvement vibratoire, les extrapolations New Age sur la signification de ces vibrations pour la conscience humaine manquent souvent de base scientifique solide.

Les fréquences, qu’elles soient sonores, lumineuses ou électromagnétiques, sont étudiées de manière approfondie en physique. Cependant, les affirmations New Age selon lesquelles certaines fréquences peuvent guérir les maladies, élever la conscience ou ouvrir des portes vers des dimensions supérieures restent largement non étayées par des preuves empiriques.

Au-delà des interprétations New Age, les concepts d’énergie, de vibration et de fréquences ont une base scientifique solide et sont essentiels pour comprendre le fonctionnement de l’univers. En les démystifiant et en les examinant à la lumière de la rigueur scientifique, nous pouvons apprécier la complexité de notre réalité sans tomber dans le piège des simplifications ésotériques.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

non classé

Déconstruire le mythe de l’amour malheureux : Une exploration du deuil comme exception

Published

on

Dans la société contemporaine, l’idée que l’amour est souvent synonyme de douleur et de souffrance est profondément ancrée dans notre imaginaire collectif. Cependant, il est grand temps de remettre en question cette croyance largement répandue. Loin des romances tragiques et des chansons mélancoliques, il est crucial de reconnaître qu’il n’y a pas d’amour malheureux, sauf dans le cas du deuil.

Lorsque nous perdons un être cher, que ce soit à travers une séparation, un décès ou une rupture, le chagrin qui en découle peut être accablant. C’est à ce moment-là que l’on peut véritablement parler d’amour malheureux, car la perte engendre une douleur profonde et incommensurable. Cependant, il est essentiel de distinguer cette situation exceptionnelle du vécu quotidien de l’amour.

Loin des clichés romantiques qui glorifient la souffrance amoureuse, il est primordial de reconnaître que l’amour authentique est source de joie, d’épanouissement et de croissance personnelle. En effet, une relation saine et équilibrée repose sur le respect, la communication et la complicité, et non sur la douleur, la jalousie, les préjugés et la frustration.

En revisitant notre conception de l’amour, nous pouvons nous libérer des schémas toxiques qui nous enferment dans une vision négative des relations. En mettant en lumière le fait que le véritable amour est synonyme de bien-être et de bonheur, nous pouvons aspirer à des relations épanouissantes, hilares, joyeuses, rayonnantes, radieuses et équilibrées.

Il est temps de briser les chaînes de l’amour malheureux et d’embrasser une vision plus positive et réaliste des relations amoureuses. Le deuil peut être une exception douloureuse, mais il ne saurait définir l’ensemble de nos expériences amoureuses. Ouvrons nos cœurs à la possibilité d’un amour heureux et épanouissant, loin des carcans de la tristesse et de la douleur.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte