Connect with us

Actualité

Église “La Main de l’Éternel” : nouvelle semaine de prière lancée sous le thème “E-ma-force”

Published

on

Comme promis, l’église “La Main de l’Éternel”, en collaboration avec le Studio Sango Malamu, a lancé sa semaine de prière depuis le lundi 22 juillet 2019, dans sa paroisse située au croisement des avenues Kasa-vubu et Lokolela (n°110) et la balle a été lancée par le Révérend Moïse Zudidi de l’église “Pas à pas avec Jésus” de Ngaba, qui a enseigné sur le thème : “l’Éternel est ma force”.

Le Révérend Moïse Zudidi a abrégé son thème “E-ma-force”, c’est-à-dire “l’Éternel est ma force”, tiré du livre du psaume 63 : 12. 12.

“C’est le sens du travail, l’évangélisation, l’église est en train de naître. Sango Malamu, c’est la main de l’église; il travaille pour aider l’église a avancer surtout dans le domaine d’évangélisation. Notre mission est de gagner les âmes”, a-t-il expliqué.

Et d’enrichir : “E-ma-force. Nous voulons que ce terme puisse prendre un impact au niveau de la population. Pour que les gens comprennent que si j’ai Jésus-Christ dans ma vie, j’ai la force. Juste croyons au seigneur Jésus Christ pour vaincre l’ennemi.”

Pour sa part, le pasteur responsable de l’église “. La Main de l’Éternel”, le Révérend Barnabé Muakadi, a expliqué pourquoi avoir réuni les pasteurs de plusieurs communautés pour faire cette semaine de prière baptisée “une semaine de plein évangile”

Révérend Barnabé Muakadi

“L’œuvre de Dieu est une œuvre collective. Il est souhaitable de solliciter l’appui de notre communauté, même la Bible déclare que de nous-mêmes, nous ne pouvons rien, mais avec Dieu, nous sommes plus que vainqueurs. Chacun a sa grâce et il nous faut nous mettre tous ensemble pour que l’œuvre de Dieu aille de l’avant. Nous avons eu l’inspiration pour que nous puissions collaborer avec d’autres églises”, a-t-il expliqué.

Le Révérend Barnabé Muakadi a également fait appel à ceux qui hésitent encore de venir assister à cette semaine de prière.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Sports

Affaire “I.M.D-Onatra” : Martin Lukusa et Pélé Mongo menacés des poursuites judiciaires

Published

on

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, la Sarl I.M.D indiqu’elle n’a donné mandat à qui que ce soit, encore moins, à Mboyo Ilombe dit « Pele Mongo » aux fins de parler d’elle. Par ailleurs, elle fustige l’attitude de la Direction Générale de l’Onatra qui instrumentalise certains organes de presse et des communicateurs politiques à des fins obscures dans cette affaire. 

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

La Sarl Internationale Marketing and Distributing en sigle I.M.D, par la voie de son Gérant, Monsieur Cyril-Victor BOLODJWA EALE W’AMENGE, informe l’opinion tant nationale qu’internationale, qu’elle n’a donné mandat à qui que ce soit, encore moins, à Mboyo Ilombe « Pele Mongo » & Consorts », aux fins de parler d’elle ou de ses organes dans le cadre du litige qui l’oppose à l’Onatra SA.

Par ailleurs, IMD SARL fustige l’attitude de la Direction Générale de l’Onatra qui instrumentalise les organes de presse et les communicateurs politiques à des fins obscures au lieu de s’investir pour le règlement des dettes detenues par cette société, attitude qui ne favorise pas le climat des affaires entre les deux parties.

La Sarl Internationale Marketing and Distributing en sigle I.M.D, se réserve le droit de procéder à des poursuites judiciaires à l’encontre de toute personne qui s’évertuerait à parler en son nom ou en celui de son Gérant précité.

La Sarl I.M.D informe aussi l’opinion que les affaires qui l’opposaient à l’Onatra, ayant pour objet le préfinancement qu’elle a effectué à hauteur de 80% de l’investissement, donc 3.400 tonnes d’acier (Profilés métalliques et fer à béton) qui ont servi principalement à la réhabilitation de la plateforme des quais 1 et 2 du Port International de Matadi ont fait l’objet des decisions contradictoires des cours et tribunaux, toutes à ce jour coulées en force de chose jugée en sa faveur et dont exécution se poursuit en vertu des articles 10 du traité Ohada, et des articles 149 et 150 de la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, le 13 Juillet 2024

Cyril-Victor Bolodjwa EALE W’AMENGE, Gérant


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte