Connect with us

À la Une

Droits humains : Albert Fabrice Puela s’entretient avec le diplomate belge Thomas Stevens

Published

on

 

Le ministre congolais des Droits humains, Albert-Fabrice Puela, a devisé, le lundi 12 juillet 2021 à Kinshasa, avec Thomas Stevens, chargé d’affaires (ambassadeur adjoint) du Royaume de Belgique à Kinshasa. C’était l’ occasion pour lui de faire un tour d’horizon sur la situation des Droits humains en RDC.

Les deux personnalités ont eu des discussions approfondies pendant près de 2 heures sur la question de la justice transitionnelle, cheval de bataille du ministre des Droits humains depuis son entrée en fonctions. Au sortir de son audience avec le ministre, Thomas Stevens a fait le point de leur entretien à la presse.

« Nous avons abordé avec le ministre, les questions liées à la liberté fondamentale, au droit socio-économique, droits des femmes et droits des enfants. Où on en est ? Quelles sont les actions entreprises ? Et lesquelles seront entreprises par le ministère des Droits humains et l’ensemble du gouvernement, pour remédier aux problèmes qui persistent et comment continuer avec les progrès qui ont été accomplis jusqu’à présent dans le domaine des Droits humains », a-t-il résumé.

Et de renchérir que le mercredi 14 juillet 2021, la Belgique va lancer, avec le Bureau conjoint des Droits humains, un programme d’appui à la justice transitionnelle dans le pays évalué à 1,5 000000€. A travers ce programme, dont l’ouverture des travaux sera présidée par le ministre Albert Fabrice Puela, il sera question de la mise en œuvre par le BCNDH des consultations populaires et l’examen périodique universel sur lequel la RDC s’était engagée il y a de cela 3 ans.

*Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET*


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising