Connect with us

À la Une

Drogue « Bombé » : 20 vendeurs et 78 consommateurs présentés, ce jeudi, au gouverneur Ngobila

Published

on

Depuis un certain temps, il s’observe dans la Ville de Kinshasa, une consommation abusive et excessive par les jeunes d’une drogue communément appelée « Bombé ». Ce jeudi 26 août 2021, le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, a assisté à la présentation, par la police/Ville de Kinshasa, des personnes dont des dépositaires et vendeurs ainsi que des consommateurs de cette drogue et autres stupéfiants, attrapés en flagrance. En clair, il s’agit de 20 dépositaires et vendeurs dont 12 hommes et 8 femmes ainsi que de 78 consommateurs dont 68 hommes et 10 femmes.

Pour l’autorité urbaine, l’usage de la drogue constitue un problème sérieux dans la ville de Kinshasa.  » La drogue est à l’origine de beaucoup de maux qui rongent la société kinoise, non seulement elle conduit les jeunes consommateurs à commettre des crimes mais aussi et surtout elle nuit à la santé », a-t-il déploré.

Pour Gentiny Ngobila, il est temps d’en finir avec cette pratique, avant de souligner que toute les personnes interpellées ici seront transférées devant la justice, et les coupables seront transférés à Kaniama Kasese. A cette occasion, le patron de la ville de Kinshasa a félicité la police pour le travail abattu jusqu’ici.

Côté police, l’on a expliqué que « Bombé » est une drogue obtenue d’un mélange des produits pharmaceutiques comme dolarain, le somnifère appelé valium, les antibiotiques, la cocaïne et tant d’autres.

La lutte contre l’ insécurité et la consommation de la drogue dans la capitale RD-congolaise est un travail de longue alène qui, selon la police, nécessite suffisamment des moyens pour démanteler toutes les réseaux de drogue. C’est dans ce sens qu’elle a sollicité un appuis financier au près de l’autorité urbaine.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising