Connect with us

Diplomatie

Diplomatie : l’Arabie Saoudite ouvre bientôt son ambassade en RDC

Published

on

C’est à l’issue d’une séance de travail bilatérale que les parties congolaise et saoudienne se sont convenus d’un accord sur l’ouverture prochaine de l’ambassade de ce royaume à Kinshasa.

Au cours de cette réunion, la délégation saoudienne dirigée par Al Hantushi Naïf, a également émis le vœu de voir son gouvernement investir en RDC dans le domaine pétrolier, touristique et commercial.

Sereine, la partie congolaise composée du directeur chef de service au ministères des Affaires étrangères, direction Afrique et Moyen Orient, Gérard Mbala, et le chargé d’affaires en pieds, RDC-Arabie Saoudite, Nsita Mahungu Francis, se veut favorable.

Pour Al Hantushi, l’ouverture de l’ambassade saoudienne en RDC est une obole pour la mise en œuvre de différents projets de développement entre les deux pays.

« L’ouverture de notre ambassade en RDC va raffermir les relations diplomatiques entre nos deux pays dans le domaine politique, économique, sécuritaire et social. C’est une occasion qui permet de passer à une vitesse supérieure pour mettre en pratique les différents projets dans les différents secteurs», a déclaré le chef de la délégation saoudienne.

L’on note que l’ouverture prochaine de cette ambassade est la matérialisation de l’accord signé en février de l’année en cours entre les deux pays sur les échanges commerciaux et l’investissement dans plusieurs secteurs.

Pays très développé sur le plan industriel, l’Arabie saoudite est en plein déploiement des stratégies alternatives pour sortir de sa dépendance pétrolière. Elle a ainsi lancé un programme appelé “Vision 2030”, qui vise à réduire le pays du diktat du pétrole. D’où le développement actuel d’autres secteurs de l’économie (tourisme, secteur des services, etc.) en vue d’atteindre cet objectif.

Notons aussi que depuis septembre 2019, l’Arabie saoudite permet à une quarantaine de pays du monde d’obtenir leur visa touristique sur place à Riyad.

Sain Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Exclusif : Voici la liste “Kalev” des 78 officiers M23/Rwandais non éligibles au sein des FARDC ! (Document)

Published

on

L’ambassadeur de la République Démocratique du Congo aux Nations-Unies, Georges Nzongola Ntalaja, vient de démontrer l’implication de l’armée rwandaise au sein du Mouvement terroriste M23.

En effet, au cours de la dernière session à l’Onu, ce diplomate a exhumé une note de l’ancien administrateur général de l’Agence nationale de renseignement (ANR), Kalev Mutond, adressée au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef de la MONUSCO, en date du 16 septembre 2013.

Ladite note concernait la transmission de la première partie de la liste des Commandants, assimilés et hommes de troupes du M23, non éligibles à l’intégration au sein des FARDC.

Dans cette note, Kalev Mutond précise que ses Services se sont fait l’impérieux devoir de transmettre, la liste de 78 Commandants, assimilés et hommes de troupes du M23, sur un total estimé à plus ou moins 1.700 personnes (Première partie), non éligibles à l’intégration au sein des FARDC. Celle-ci a été élaborée à la demande du ministre ougandais de la Défense, le Dr. Crispus KIYONGA, à l’issue des séances de travail qu’il a présidées avec une délégation du M23, les 11 et 12 Septembre 2013, à Mbarara, en Ouganda.

Aussi, a-t-il poursuivi, qu’il importe de relever que la même demande, voulue suffisamment détaillée par le facilitateur ougandais, a été soutenue aussi bien par Monsieur Modibo Touré, Assistant Principal de Madame Mary Robinson, que par Monsieur Martin Kobler, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies en RDC et Chef de la MONUSCO, étant donné que, entre autres points prévus à l’agenda de la reprise des pourparlers de Kampala, figurent les questions sensibles de l’Amnistie, particulièrement sur la problématique du récidivisme dans la participation à des mouvements insurrectionnels successifs, et de l’intégration militaire, politique et sociale.

Soulignons que l’intervention de l’Ambassadeur congolais, est consécutive au message du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, qui a cité le Rwanda comme agresseur de la RDC.

C’était au cours de son message à la Nation, à l’occasion du 62 ème anniversaire de l’indépendance du pays, le 30 juin 2022.

Voici donc la liste de ces 78 officiers rwandais, membres du mouvement terroriste M 23 :

 









There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising