Connect with us

Actualité

Décès du général Kahimbi: le Général-major Marcel Mbangu à la tête de la commission d’enquête

Published

on

Conformément aux instructions du Chef de l’État et Commandant Suprême des FARDC, Félix Antoine Tshisekedi, l’État major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo a désigné les membres qui vont composer la commission chargée d’enquêter sur la mort du général Delphin Kahimbi.

À en croire la décision signée par le numéro Un de l’armée congolaise, le général d’armée Célestin Mbala Munsense, dont une copie est parvenue à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, ce jeudi 05 mars 2020, la Commission est composée des personnes suivantes :

– Général major Marcel Mbangu Mashita (Président) ;

– Général de Brigade Baseleba Bin Mateto Jean (1er vice-président) ;

– Général de Brigage Kapinga Mwanza Mashika (2ème vice-président) ;

– Colonel Kapanga Kapangala Faustin (Rapporteur) ;

– Colonel Kikobya Sambili Dénis et Lieutenant colonel Nkulu Kiluba Tony (Membres).

Dans l’opinion, si certains espèrent que ce cas de la mort du général Delphin KAHIMBI sera différent de plusieurs dossiers d’enquêtes connu avant, d’autres par contre sont toujours sceptiques au regard de l’identité des militaires sensés piloter la dite commission d’enquête.

“La désignation du général Marcel Mbangu à la tête de cette commission n’augure rien de bon à cette enquête. Proche du général John Numbi, ancien diplomate à Kampala, cet officier de police est réputé, à tort ou à raison, un des proches de l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila Kabange”, ont-ils fait remarquer.

Rappelons-le, c’était le jeudi 20 février 2020 que Delphin KAHIMBI a été interpellé à la Direction générale de migration alors qu’il s’apprêtait pour s’envoler en Afrique du Sud. L’ancien patron des renseignements militaires était accusé de tentative de déstabilisation et d’avoir dissimulé des armes. Autres griefs lui reprochés, il était soupçonné d’avoir mis l’actuel gouvernement sous surveillance.

Auditionné par le Conseil national de sécurité après son interpellation, Delphin Kahimbi avait finalement été suspendu et son département a été confié au Général Mandiangu, un ancien général des forces armées zaroises (FAZ).

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET