Connect with us

Sécurité

Crise dans l’Est de la RDC : Deux anciens journalistes congolais rejoignent le M23-RDF

Published

on

Le célèbre journaliste congolais et ancien DG de la radio Kivu 1, Magloire Paluku, a rejoint le rang du M23-RDF, ce mardi 09 Juillet 2024. Cette information est rapportée par la rébellion du M23, à travers son porte-parole militaire Willy Ngoma.

” Il est ici avec nous, comme beaucoup d’autres Congolais qui sont en train de nous rejoindre“, a déclaré Willy Ngoma joint au téléphone.

Pour la petite histoire, cet ancien enseignant, Magloire Paluku est devenu journaliste lors de l’avènement de l’AFDL dans le Nord-Kivu. Il a par la suite créé la radio Kivu One. Il a exercé dans les cabinets ministériels Muhindo Nzangi et Cathérine Furaha (Culture et Arts) dont il était le conseiller tout récemment.

Quelques heures plus tard, le SG de l’UNC, Billy Kambale via son compte X, réagit suite au sujet de l’adhésion de Magloire Paluku au M23 ( la ministre Cathérine Furaha dont il était le conseiller est une cadre de l’UNC):

« Il n’y a absolument rien qui puisse justifier l’adhésion d’un citoyen à un groupe subversif surtout lorsqu’il est démontré que celui-ci est juste la face cachée d’une agression avérée des pays étrangers. Cette personne est un collabo il faut lui retirer la nationalité congolaise », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, l’autre journaliste à avoir rejoint le mouvement s’appelle Delion Kimbulungu. D’abord ancien de Radio Okapi et également ancien conseiller en communication de l’ancien Président Ceni RDC Abbé Malu Malu, et Corneille Nangaa, Delion Kimbulungu a aussi adhéré au sein du M23, comme renseignent plusieurs sources concordantes.

Cedrick Sadiki Mbala/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Sécurité

Butembo : Manifestation des populations contre le M23 et l’ADF

Published

on

Le 15 juillet 2024, les habitants de Butembo sont descendus dans les rues pour manifester contre l’avancée du M23 et des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Partis de différents carrefours de cette ville commerçante du Nord-Kivu, les manifestants ont traversé la route nationale n°2 jusqu’à la ligne imaginaire de l’Équateur, située à Musienene, à une vingtaine de kilomètres au sud de Butembo.

Les manifestants ont scandé des chants hostiles au M23 et à son leader, Corneille Nangaa. Ils ont ainsi exprimé leur rejet de l’avancée de ce mouvement rebelle dans le Grand-Nord, comme indiqué dans leur mémorandum lu sur place.

Dans ce mémorandum, les manifestants ont exigé avec urgence du gouvernement congolais et de la communauté internationale qu’ils prennent des mesures pour :

– Protéger les civils et libérer toutes les entités occupées par l’armée rwandaise et le M23 dans les territoires de Masisi, Nyiragongo et Rutshuru ;

– Mettre fin aux massacres de la population à Beni et en Ituri par des opérations militaires efficaces ;
– Assister les nombreux déplacés internes victimes de l’insécurité dans cette région, en attendant leur retour dans leurs milieux d’origine ;

– Libérer tous les prisonniers politiques et faire en sorte que toutes les personnes arrêtées en lien avec l’insécurité au Nord-Kivu aient droit à un procès rapide, équitable et juste ;

– Conditionner la poursuite de la coopération économique, financière et militaire avec l’Ouganda au retrait de ses troupes.

Cette grande manifestation s’est déroulée sans incident, à la satisfaction des organisateurs.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte