Connect with us

À la Une

Coronavirus : un cas suspect crée la psychose à Kenge !

Published

on

 

La ville de Kenge, chef-lieu de la province patriotique du Kwango, se trouve dans la psychose. Et pour cause ! Des bruits d’un cas suspect de coronavirus décelé à Misele, un village à quelques kilomètres de Kenge.

Selon des sources proches de l’exécutif provincial, il s’agit d’une fille de 18 ans originaire du village Musaka, dans le territoire de Kenge, présentant quelques symptômes relatifs au covid-19, dont la toux.

La demoiselle est orpheline et vit sans moyens sous le toit de son oncle qui a accepté de la loger auprès de lui depuis le décès de ses parents alors qu’elle était enfant.

Selon nos sources, cette fille n’a jamais mis pieds à Kinshasa de sa vie. Son tuteur n’est plus arrivé à Kinshasa depuis 2001, réputée épicentre du coronavirus en RDC. En bref, la jeune fille n’a pas eu contact avec un sujet de Coronavirus. Ce qui fait dire les observateurs que la probabilité qu’elle soit positive au Covid-19 soit minime ou inexistante.

Les autorités sanitaires ont envoyé les échantillons à l’INRB à Kinshasa, pour tirer au clair cette affaire.

C’est la deuxième fois que cette pandémie est soupçonnée à Kenge. Le premier cas suspect de Kimbau (zone de santé de Kimbau dans la division provinciale de santé du Kwango) a été testé négatif et l’infirmier qui a alarmé la population a été suspendu.

Les autorités de Kenge n’ont pris aucune mesure de prévention si ce n’est que de relayer le communiqué du chef de l’État. La province du Kwango reste exposée à la contamination à cause de son rapprochement de la ville de Kinshasa et la province du Kwilu où le virus s’est déjà signalé.

Les structures sanitaires sont en état de délabrement et la province, comme on peut s’y attendre, vit dans la psychose. Un seul cas positif aura suffit pour ébranler toute la province.

Émile Yimbu/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :