Connect with us

non classé

Coronavirus en RDC : l’appel de détresse des personnes vivant avec handicap (Communiqué officiel)

Published

on

 

C’est depuis le 10 mars 2020 que notre pays, la République Démocratique du Congo est touchée par la pandémie de Coronavirus.
Cette maladie dévastatrice a déjà atteint des centaines de milliers de personnes à travers le monde et continue à progresser. En République Démocratique du Congo, le nombre de personnes atteintes et des décès ne font qu’augmenter.
Les personnes les plus exposées sont les plus âgées mais aussi celles qui ont un précédent médicinal du même genre.
Sur la même liste, figurent également les personnes en situation de handicap.
Nous ne sommes sans ignorer les conditions très précaires dans lesquelles vivent ces personnes ici dans la ville de Kinshasa et dans le pays, en général.

Tenant compte des différents types de handicap, elles sont les plus exposées autant que les plus âgées.
Aussi, la plupart de PH n’ont pas eu accès à l’école. Ce qui rend difficile leur sensibilisation en la langue française.
La disposition 49 de notre loi fondamentale rappelle le devoir de l’Etat de protéger le droit (à la vie et à la santé) des personnes en situation de handicap.
C’est ainsi que nous recommandons ce qui suit ;
Au gouvernement provincial:
Aménager des infrastructures acceptables de circonstance pour héberger les sans abris qui errent en plein centre ville et passent nuit dans des conditions inacceptables ;
Que les différentes communications de sensibilisation sur les mesures d’hygiène et celles prises par le gouvernement, se fassent en différentes langues nationales, et en langue de sourds pour les malentendants ;
Que les équipes de sensibilisateurs, accompagnées des responsables des organisations de PH, approchent les différents centres d’hébergement des PH pour une sensibilisation de proximité ;
Que le gouvernement provincial subvienne tant soit peu aux besoins en solution hydroalcoolique, savons, laves-mains, aliments, des ces personnes d’autant plus que beaucoup ne vivent que de la mendicité, une activité qu’elles ne peuvent plus exercer par peur de s’exposer à la pandémie ;

Au gouvernement de la République ;

Que le gouvernement intensifie des mesures pour limiter la propagation de ce virus ;

A la population congolaise;

-Que la population en général prenne conscience de cette maladie et observe à la lettre les différentes mesures annoncées par le Chef de l’Etat, pour notre propre bien-être.

Fait à Kinshasa

KISAPINDU Georges
Secrétaire


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Santé

Nord-Kivu: 982.143 enfants, âgés de 0 à 59 mois, attendus pour la campagne de vaccination contre la poliomyélite en DPS antenne de Butembo

Published

on

La campagne de vaccination contre la poliomyélite, deuxième phase, a été lancée ce mercredi 12 juin 2024 en Division Provinciale de la Santé antenne de Butembo. C’est le maire de ville qui a donné ce coup d’envoi au bureau de la commune Mususa, à Butembo, au Nord-Kivu. Ce, en présence des autorités politiques, sanitaires, les partenaires du gouvernement congolais en matière sanitaire et certains parents.

Dans son allocution, l’autorité urbaine a fait savoir que la poliomyélite est une maladie qui rend infirme l’enfant toute sa vie. D’où la nécessité de renforcer l’immunité collective des enfants de 0 à 59 mois contre cette maladie. C’est ainsi que, le commissaire supérieur principal Mowa Baeki Telly Roger a lancé un appel vibrant à tous les parents et gardiens d’enfants à réserver un bon accueil aux équipes de vaccination qui passeront de porte à porte afin de vacciner ces enfants. D’autres encore seront vaccinés dans d’autres sites et dans leurs écoles. Aussi, cette campagne de vaccination concerne tous les enfants qui n’ont pas achevé leur calendrier vaccinal, a ajouté le numéro 1 de la ville commerciale du Nord-Kivu.

De son côté, le médecin chef d’antenne du Programme Élargi de Vaccination (PEV) à la DPS/Butembo a indiqué que c’est depuis 2016 qu’il y a eu des cas de paralysie causés par un virus variant qui est en train de circuler dans toutes les provinces de la RDC et les pays envoisinants alors que la situation semblait déjà être maîtrisée. D’où l’organisation des campagnes de vaccination synchronisées pour essayer de couper la circulation de ce virus polio variant partout. “Voilà même la nécessité de cette campagne“, a dit le docteur Bernardin Siviholya.

Pour cette campagne de vaccination contre la poliomyélite, 982.143 enfants de 0 à 59 mois dans 17 zones de santé que compte la DPS antenne de Butembo sont concernés, à l’en croire.

Nous avons une cible totale des enfants vaccinés dans les 17 zones de santé de 982.143 enfants âgés de 0 à 59 mois et dans la ville de Butembo. Nous avons deux zones de santé dont la zone santé de Butembo et de Katwa. Dans cette ville, nous allons aussi vacciner 169.680 enfants. Dans la ville de Beni aussi, nous allons voir comment vacciner 116.514 enfants“, a-t-il révélé.

Il sied de souligner que cette campagne va aller du jeudi 13 au samedi 15 juin 2024 avec la possibilité d’une journée de rattrapage pour les enfants qui n’ont pas été atteints.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte