Connect with us

Actualité

Congo/Brazza: gouvernement et intersyndical de l’université Marien Ngouabi trouvent un terrain d’entente

Published

on

Les négociations entre les délégués du collège intersyndical de l’université Marien Ngouabi et le premier ministre Clément Mouamba, ont abouti le 28 novembre dernier à des conclusions salutaires pour la reprise des cours à l’université qui est en grève depuis bientôt trois mois.

L’Etat promet déjà le payement immédiat du salaire du mois de juin 2018.

Au cours de cette réunion, le premier ministre a pris, au nom des membres du gouvernement, le ferme engagement de respecter les conclusions aux quelles ces négociations sont parvenues.

Elles portent sur la mise à la disposition du personnel universitaire d’une enveloppe spéciale immédiate destinée à couvrir les charges suivantes : le payement immédiat du salaire du mois de juin 2018 ; le payement des heures diverses dues au titre des années académiques 2017-2018 ; le versement de la subvention de fonctionnement ; le versement d’une subvention spéciale pour l’organisation des examens ; la poursuite des négociations avec la tutelle pour le règlement des mois impayés ; le payement des salaires au même rythme que les agents de la fonction publique et, enfin, la levée de la grève et de la reprise des cours conformément aux mécanismes syndicaux.

Pour Didier Ngalebaye, porte-parole de l’intersyndical de l’université Marien Ngouabi, la grève étant déclenchée en assemblée générale, l’issue de ces conclusions sera connue après la rencontre avec la base qui a lieu le 29 du novembre 2018.

«Nous sommes les délégués syndicaux. Nous ne pouvons donc rien décider dans la salle [de la Primature]. Nous allons rendre compte à notre assemblée générale qui est la base. C’est elle qui avait lancé la grève et c’est à elle décider de la levée de cette grève», a-t-il déclaré en se félicitant du bon déroulement de cette réunion avec le premier ministre.

Il a souhaité par ailleurs à la création par le gouvernement des conditions de la reprise des cours à Marien Ngouabi.

Les documents contenant les conclusions ont été signés du côté du collège intersyndical par Philippes Kala Matongo, Jacques Moussiéssié et Diedier Ngalebaye et du côté du gouvernement par le vice-premier ministre, ministre de la fonction publique et de la sécurité sociale Firmin Ayessa, Calixte Nganongo, ministre des finances et du budget et, Anatole Collinet Makosso, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation représentant le ministre de l’enseignement supérieur en mission.

Achille Schillains, CONGOPROFOND.NET/Correspondant à Brazzaville


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising