Connect with us

Société

Congo-Brazza/Développement industriel et Promotion du secteur privé : Le ministre Antoine Nicéphore Fylla de Saint-Eudes reçoit Eco-Camaco

Published

on

Eco-Camaco est une entreprise qui va commencer à fabriquer et monter des tracteurs agricoles en République du Congo. Le ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Antoine Nicéphore Fylla de Saint-Eudes, a réceptionné cette société chinoise dans la zone industrielle de Maloukou Tréchot, dans le département du Pool, sous le patronage du ministre d’Etat, chargé du suivi des programmes économique et social, Gilbert Ondongo. Il avait à ses côtés le ministre des zones économiques spéciales, Willy Etoka, président directeur général d’Eco-Comaco et la directrice générale de la société Mesfield.

La reprise des activités d’Eco-Camaco intervient après la Covid-19 qui a temporairement perturbé son implantation. La relance de ce projet devra accompagner la République du Congo dans la mécanisation de l’agriculture. M. Wang, représentant de la chaine de montage des tracteurs, a fait savoir que la société Eco-Camaco est une entreprise qui fabrique les tracteurs agricoles. Elle a la capacité d’en fabriquer 100.000 par année, et a plus de 10.000 travailleurs qualifiés. « Cette chaine que nous montons au Congo fait partie de celles que nous avons déjà dans le monde. C’est aussi la première chaine automatisée en Afrique. La conception de cette chaîne aura une capacité de production de 3 000 tracteurs par année dans le pays. Nous avons prévu de créer 200 emplois directs », a précisé Wang.

En effet la création de Eco-Camaco en 2019, relève le défi de la mécanisation de l’agriculture afin de lutter contre la pauvreté et limiter les importations des denrées alimentaires. Cette ambition d’indépendance alimentaire sera créatrice d’emploi pour la jeunesse qui participera non pas seulement à l’agriculture, mais à une agriculture modernisée et mécanisée aux rendements efficaces intégrées dans des échanges régionaux et mondiaux.

Dans le cadre du partenariat public-privé, la société Eco-Camaco est engagée dans le montage et la commercialisation sous peu des tracteurs agricoles. Ceci devra permettre aux exploitants d’augmenter leur production grâce à des techniques modernes. « Ce projet relève de la vision personnelle du chef de l’Etat, son excellence Denis Sassou-N’Guesso, vision que l’on retrouve dans son programme de société, le Chemin d’avenir. Et la matérialisation et l’opérationnalisation de cette vision a été réalisée des mains de maître du ministre de l’économie, des finances et du portefeuille public, le ministre d’Etat, Gilbert Ondongo. Nous ne faisons qu’appuyer cette démarche parce qu’elle est rationnelle. Rationnelle parce qu’elle vise à augmenter la production », a affirmé le ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Antoine Nicéphore Fylla de Saint-Eudes.

La ministre des zones économiques spéciales, Jean-Marc Thystère Tchicaya, a félicité Willy Etoka qui a tenu parole dans le temps avec le partenaire chinois. Il a rappelé qu’à l’initiative du président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, et de son homologue du Rwanda, Paul Kagamé, il a été signé un contrat de concession qui lie les deux Républiques à avoir un développeur pour le Parc industriel de Maloukou qui fait partie intégrante de la zone industrielle d’Ignié. « Ce partenariat est entrain d’être opérationnalisé puisque la représentante de la société Mesfield, la directrice générale est ici avec nous et devrait commencer sous quinzaine les travaux de voiries pour viabiliser ce Parc de façon à continuer à attirer des investisseurs dans cette zone industrielle », a-t-il déclaré.

Ministre d’Etat, Gilbert Ondongo établissant le lien entre Eco-Oil et Camaco qui ferait de l’Etat un actionnaire pour appuyer ces deux entreprises et bien faire fonctionner le partenariat que nous avons public-privé. « Notre volonté de développer l’industrie, notre volonté de développer l’agriculture, de mécaniser l’agriculture, ces deux volontés se sont rencontrées ici, à Maloukou. Cela tombe à point nommé parce que nous sommes entrain d’appliquer un Plan national de développement (PND) 2022-2026, dont le premier pilier sur les six qu’il compte c’est l’agriculture au sens large », a déclaré le ministre d’Etat.

Achille Tchikabaka/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

RDC : la DGDA dément la vente aux enchères des véhicules sur son site portuaire de Kinshasa

Published

on

Aucune annonce sur la vente aux enchères des véhicules sur le site portuaire de Kinshasa n’a été autorisée et publiée par le Directeur Général des Douanes et Accises.

Un communiqué publié depuis le 30 juin portant sur cette fausse alerte de vente aux enchères des véhicules a été démenti, la matinée ce mercredi 17 juillet 2024, par le compte officiel X de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA).

Le communiqué mettait en avant plan une procédure de participation et d’inspiration à cette pratique mafieuse via ce numéro WhatsApp : +243 840 049 160 et listait une vingtaine des marques des véhicules avec leurs prix de vente à côté.

Ceci était détecté, la DGDA invite le public à faire preuve de vigilance et de ne pas se fier à des communiqués non officiels.

Pour toute information officielle concernant la DGDA, nous vous prions de consulter nos canaux de communication officiels“, lit-on sur le compte X.

Voici ces différents canaux de communication officiels :

– Site web: douane.gouv.cd

– Twitter: @DouaneRDC

– Instagram: @DouaneRDCongo

– Facebook : @DGDARDC

– Numéro de contact: +243821920215

– Adresse mail : info@douane.gouv.cd

Du côté public, “nous attendons une suite favorable sur ce dossier après qu’ils aient glissé eux-mêmes un contact WhatsApp“, a commenté un internaute.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte