Connect with us

À la Une

Cinquantenaire de Zaïko : un concert VIP ce vendredi 5 juillet au Showbuzz de Kinshasa

Published

on

 

Zaiko Langa Langa annonce son retour sur scène et un nouvel album à l’occasion de son 50ème anniversaire.
Pour ce, l’orchestre a dévoilé plusieurs grands événements dont le premier sera le concert VIP, ce vendredi 5 juillet, au Showbuzz de Kinshasa. C’etait au cours du showcase, sous forme de conférence de presse, où Joseph Roger Nyoka Longo Mvula a répondu à toutes les questions des journalistes.

50 ans et un parcours élogieux

Crée par DV Moanda à la Noël 1969, le groupe Zaiko Langa Langa trône depuis 50 ans, avec des périodes nuageuses, sur la musique congolaise.

Quant au futur album du groupe, ” Sève”, il sera mis à la disposition des fans à la mi-juillet et aussi un livre-entretien qui revient sur le parcours historique du groupe musical devenu un patrimoine national.

« Je suis le seul témoin vivant capable d’écrire l’histoire de ces 50 ans de Zaiko Langa Langa », a déclaré son président.
Il a aussi rendu hommage à l’œuvre des cofondateurs et sociétaires actuels et passés (Papa Wemba, Felly Manuaku Waku, Evoloko Joker, Gege Mangaya… et Doudou Adoula Monga).

Joseph Roger Nyoka a même évoqué le côté mystique présumé, rappelant que l’auteur de l’expression « Eyi nkisi, Eyi magie » est l’ambassadeur Bokata, surpris de l’emprise du groupe sur ses fans. Cela est presque le résumé de l’héritage légué par DV Moanda.

« Zaiko a toujours tout fondé sur la croyance en Dieu, c’est la base de toute cette œuvre », selon son président, qui a même rappelé qu’à sa création, son appellation était aussi « Zaiko Familia Dei », appellation que certains anciens, au milieu des années 90, ont repris au moment de « la cruelle scission ».

Zaiko Langa Langa, patrimoine national

« La musique de Zaiko a fortement influencé ma carrière. Mes premières notes de guitare, c’est Zaiko qui me les a apprises à travers Oncle Bapius…», a annoncé au cours du showcase, Pascal Lokua Kanza.

Avec l’humour qu’on lui reconnaît, le député Jean Goubald Kalala a défini en Zaiko, « une musique et surtout la partie sebene (de seven, 7ème corde de la guitare) qui est sa marque de fabrique » et est devenue aussi celle des musiques à succès sur le continent.

« Zaiko Langa Langa est pour moi un patrimoine national, nous nous devons de bien le protéger », a ajouté, à ce propos, Jean Bedel Mpiana Tshituka, lui aussi invité à cet événement.

« La musique de Zaiko a influencé toutes les générations musicales venues après, la nôtre y comprise », a aussi dit le président du groupe Wenge Musica BCBG.

Une tournée américaine bien remplie

31 concerts au total en 7 mois, « 28 concerts aux USA et 3 concerts au Canada », ont marqué ce long séjour sur le continent américain.

Parti du pays au milieu de l’année 2018, le groupe a effectué un périple qui l’a conduit dans plus de 20 États des USA, mais aussi qui a vu la défection de 4 musiciens.

« Ces départs ne constituent nullement un handicap, tous ces artistes n’étaient que des nouvelles recrues, peu connus du public et leur départ n’entachera nullement la bonne santé du groupe », précise Nyoka Longo.

Malgré la longueur de la tournée, « nous avons dû l’écourter, ne pouvant pas satisfaire de nombreuses demandes de nouvelles dates qui nous auraient retenu jusqu’à la période des festivals de juillet-août ».

5 et 6 juillet 2019, deux rdv à ne pas manquer

Les festivités du 50ème anniversaire de Zaiko Langa Langa commenceront le vendredi 5 juillet par un concert VIP au Showbuzz de Kinshasa.

« Nous sommes prêts à offrir au public une production historique à la hauteur de nos 50 ans d’âge », prévient Doudou Adoula Monga, le chef d’orchestre.

« Le samedi 6 juillet, nous offrirons un concert populaire au village Chez Ntemba ».

Ces deux grands concerts s’inscrivent aussi dans le cadre du retour au pays, après les 40 jours de deuil observé après la disparition du poète Simaro Lutumba.

Thierry Mfundu/CONGOPROFOND.NET