mbet

Connect with us

À la Une

Chutes Katende : Ce qu’il faut retenir de 76% des matériels déjà disponibles…

Published

on

Le projet de construction de la centrale hydroélectrique de Katende, au Kasaï Central, dont les travaux sont aux arrêts depuis 5 ans traîne à redémarrer. Considéré comme déclencheur du développement de la région du Kasaï, ce projet suscite débats et inquiétudes. A la prise du pouvoir de Félix Tshisekedi, Katende était l’une des priorités souhaitée par les habitants de la région. Pour s’enquérir de la situation avant de déclencher les travaux de génie civile, le gouvernement central avait dépêché le ministre des Ressources hydrauliques, Olivier Mukalenge Muenze. Objet de la mission, faire un état de lieu.

Samedi 18 décembre, le ministre, accompagné du gouverneur ai du Kasaï Central, se rend sur le site de Katende. Il a fallu parcourir 90 km durant 3 heures et demie pour y arriver. De loin, voici le tableau du site de Katende: des maisons construites pour l’hébergement des ouvriers et matériels sont, pour certaines, en état de désuétude tendant à la disparition. D’autres par contre viennent à peine d’être chaulées. Des petits travaux de débroussaillage sont visibles, le site prend des allures d’un endroit habité.

De la visite du site

La visite guidée est conduite par l’ingénieur Fulgence Mutombo, chef des Projets Katende et Kakobola. Il a procédé à faire la topographie des matériels disponibles avant d’envisager la reprise proprement dite des travaux.
“C’est un honneur de recevoir le ministre de tutelle sur ce site. Sur le site, nous avons 2800 tonnes de matériels. Il nous reste 3400 tonnes à la SNCC et 22 conteneurs à CONEX Africa. En termes d’équipements hydromécaniques, nous n’avons pas beaucoup d’inquiétudes…”, a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : ” La difficulté que nous avons actuellement est liée aux finances avec la SNCC en vue d’expédier les restes des matériels. A ce jour, il y a eu seulement 4 rotations sur les 12 prévues. Nous avons également récupérer certains matériels sur le site. Disons que nous avons 76% des matériels sur le site. Nous avons les éléments de générateurs, éléments de tribunes, les câbles de transport de l’énergie. Tous ceux qu’il faut pour faire fonctionner la centrale, nous en avons. Si aujourd’hui on décide de reprendre les travaux, on aura terminé les transformateurs, et on prendra les travaux de génie civile. Si nous reprenons les travaux dans deux ans et demi on aura le courant”, conclut Fulgence Mutombo.

Le ministre des Ressources hydrauliques et électricité rassure, quand à lui, de la ferme volonté du chef de l’État à en finir avec Katende.
” Il y a des points positifs étant donné que le site était pillé et qu’aujourd’hui on a des indications claires que les choses reprennent. Cela nous fait penser que la reprise est imminente…”, a expliqué Olivier Mukalenge.

Le projet Katende attendu doit éclairer deux provinces à savoir le Kasaï Central et le Kasaï Oriental avec un total de 64 mégawatts. La dernière étape reste l’évaluation en plus de l’état de lieu et puis viendra la visite du gouvernement indien avant de reprendre les travaux.

Jeff MBUYI/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Mbandaka : Les Kimbanguistes ont commémoré le 106 ème anniversaire de Dialungana Kiangani

Published

on

L’église Kimbanguiste/section de la ville de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, a bel et bien célébré ce mercredi 25 mai, sa fête de nativité ( Noël). Un évènement coïncidant avec le 106ème anniversaire de Son Eminence Dialungana Kiangani, ancien leader spirituel de cette église. La cérémonie s’est déroulée à la paroisse mère sise avenue Itela à Mbandaka 2, commune de Wangata, où toutes les paroisses environnantes s’étaient réunies pour communier ensemble.

Tout a commencé, d’abord, par un défilé de plus de 3 Km des croyants, parti de l’hôtel de ville jusqu’au siège de l’église. Ces derniers ont marché avec des chants de cantiques, chemin faisant, montrant au grand public leurs sentiments de joie.

Se confiant à CONGOPROFOND.NET, Benjamin Mokoko Nkonga, pasteur provincial a.i, a fait savoir que la seconde venue du Messi a eu déjà lieu et son nom c’est Dialungani Kiangani qu’aujourd’hui tous les Kimbanguistes à travers le monde commémore son jour. Il a appuyé ses arguments par les Saintes écritures de la Bible dans Esaï 53:3, Daniel 7:14 et Apocalypse 3:12.

Par ailleurs, Benjamin Mokoko a expliqué que la date d’aujourd’hui coïncide avec celle que toute la communauté Kimbanguiste avait décidé de célébrer comme étant le véritable jour de naissance de Jésus-Christ en l’an 2000, soit présentement 22 ans, après des longues études scientifiques et spirituelles faites par des chrétiens Kimbanguistes par rapport aux calendriers romain et Juif.

Enfin, celui-ci a profité de cette occasion pour inviter tous les Équatoriens à l’unité et à l’amour fraternel. “C’est dans cela qu’on peut espérer à l’épanouissement de tous !”, a-t-il conclu.

Eric Liyenge/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising