Connect with us

À la Une

Charles Mbutamuntu : « C’est inacceptable de faire louer le stade des Martyrs à deux ailes rivales pour le Ramadan au même moment »

Published

on

Trois jours après les incidents survenus le 14 mai 2021 au stade des Martyrs de Kinshasa lors de la clôture du mois de ramadan, le gouvernement provincial que dirige le gouverneur Gentiny Ngobila a enfin décidé de briser le silence.

Le porte-parole de l’exécutif de la capitale, Charles Mbutamuntu, a fait une mise au point ce lundi 17 mai 2021 devant la presse, pour éclairer la lanterne de l’opinion tant nationale qu’internationale concernant ces événements tragiques qui a occasionné d’énormes dégâts matériels et humains.

Selon les explications de la ville de Kinshasa, l’Hôtel de ville de Kinshasa avait reçu la demande d’autorisation d’une aile de la Communauté islamique du Congo (Comico) pour célébrer la fin du ramadan. La ville a insisté sur le respect des gestes barrières contre la Covid-19, avant de donner une suite favorable.

Quelques jours après, une autre aile s’est présentée chez le gouverneur pour la même demande. Ce dernier lui a réservé une fin de non recevoir, lui conseillant d’aller dans un autre site.

Par la suite, des rumeurs ont circulé, selon lesquelles l’aile qui n’a pas obtenu l’autorisation de la ville préparerait des troubles. Le gouv’ s’est vu obligé de convoquer les deux ailes pour une séance de réconciliation. Ce qui fut fait. Les deux leaders se sont embrassées, sous les applaudissements des témoins. Ils ont même promis de faire adhérer leurs bases à cette démarche de la paix, le jour de la fin du ramadan. Mais c’était difficile de détecter la sincérité des uns et des autres.

Or, le stade des Martyrs a fait payer aux deux ailes la location de ce site pour une même activité, au même moment. Ce qui a mis la ville en difficulté.

« A notre grande surprise, au lieu de sceller la paix, ils ont versé dans une extrême violence », s’est exclamé Charles Mbutamuntu.

L’Hôtel de ville de Kinshasa condamne avec la dernière énergie ces troubles à l’ordre public et salue le verdict rendu par la justice dans cette affaire. Mais les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur d’autres inciviques en cavale.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

PPC Barnet RDC dément la rumeur de rachat par une autre cimenterie congolaise

Published

on

PPC Barnet souhaite apporter un démenti fort et clair aux rumeurs de marché qui circulent concernant un éventuel rachat de l’entreprise par Nyumba ya AKIBA/ marque CIMKO.

PPC Barnet procède à cette mise au point sans équivoque et qui doit ne laisser la place à aucun doute : Il n’existe aucune discussion avec d’autres entités. De plus, un changement dans la structure de propriété de PPC Barnet n’est pas à l’ordre du jour.

La stratégie de développement de PPC Barnet en RDC, au lendemain de la publication de résultats positif, reste inchangée. Ainsi, PPC Barnet RDC souhaite rassurer ses clients, partenaires et collaborateurs et assume son ambition d’être leader des matériaux de construction dans le pays, depuis le commencement de sa production en 2017.

La direction générale de PPC Barnet et son conseil d’administration, ainsi que ses actionnaires congolais démentent formellement cette rumeur, qui ne sert qu’à déstabiliser le marché de la construction.

PPCB continuera sa production, il n’existe aucun risque de rupture de stock. PPC Barnet affiche des résultats positifs et encourageants sur le premier semestre 2022 et continuera d’acheminer son ciment dans l’ensemble des régions du pays, au plus près de la demande, afin de contribuer au développement économique national.

PPC BARNET est une usine intégrée de production de ciment, disposant d’un outil de production de dernière génération avec une capacité de 1,2 million de tonnes de ciment par an. L’entreprise représente un investissement de 300 millions de dollars et produit du ciment de qualité supérieure sous la marque Surecem (32.5) et le Surcast (42.5). Il emploie 179 salariés avec quatre bureaux commerciaux à Mbuji Mayi, Kisangani, Mbandaka et Gemena et des représentations à travers ses revendeurs. PPC BARNET est au cœur du développement des infrastructures en RDC et rend le ciment accessible à un prix abordable sur le territoire national.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising