Connect with us

À la Une

CHAN 2020 : Masasi, le « bourreau des temps ultimes », envoie la RDC en quart de finale contre le Cameroun

Published

on

2-1, c’est le score qui a sanctionné la rencontre de la troisième journée de phase des groupes du championnat d’Afrique des nations (Chan Cameroun 2020) entre les Léopards de la RDC et les Mena du Niger, au stade de Yaoundé.

Grâce à Dark Kabangu à la 27e et Amédée Masasi à la 90e minute que les hommes de Pamphile Mihayo ont validé leur ticket pour le quart de finale de cette compétition que la RDC a déjà gagné à deux reprises.

Il convient de noter, au passage, que c’est le même Masasi Amédée qui, grâce à son but aux ultimes minutes, a déçu tous les espoirs des Nigériens qui espéraient retrouver le second tour de cette compétition. C’est le même joueur qui a été le bourreau des Libyens lors de la deuxième journée des Fauves congolais durant ce Championnat.

Sur ce, les Léopards de la RDC croiseront le pays organisateur de cette sixième édition, le Cameroun, le 30 janvier prochain au stade de Japoma à Douala.

Privés de plusieurs joueurs, soit au total 12, tous touchés par la pandémie de Covid-19, ainsi que l’entraîneur principal, Jean Florent Ibenge, les Léopards ont fait le nécessaire en se qualifiant pour le quart de finale avec au passage deux victoires et un match nul dans ce Groupe B.

Signalons que l’autre représentant de ce groupe B en quart de finale, est le Congo Brazzaville dont les Diables Rouges ont battu, lors de cette dernière journée, les Libyens sur la note d’un but à zéro. Le Congo jouera donc le Mali en quart de finale le 30 janvier également.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising