mbet

Connect with us

À la Une

CENI : La donne “Handicap” recommandée dans la Loi Électorale

Published

on

La ministre déléguée des personnes en situation d’handicap en collaboration avec la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ont organisé un atelier de deux jours, soit du 10 au 11 mars à Rotana Hôtel, sur l’intégration de la donne “Handicap” dans la loi électorale.

Durant deux jours, les participants venant de différentes structures et organisations ont exploité des thèmes liés à la participation et l’apport des personnes vivant avec handicap au processus électoral en République Démocratique du Congo (RDC).

Pour la Ministre déléguée, Irène Esambo, il est temps que la donne handicap soit clairement définie dans la loi électorale. ” L’intégration de la dimension handicap dans les textes légaux de la CENI mérite d’être prise en compte maintenant même, afin que les conditions soient égales, lesquelles facilitent la tâche aux personnes qui vivent avec handicap à participer aisément à toutes les étapes du processus”, a-t-elle plaidé.

Moult intervenants ont insisté sur la nécessité de voir les personnes vivant avec handicap s’impliquer sans retenue pour la réussite sans faille du processus électoral en RDC.

Dans son intervention, Joséphine Ngalula, qui représentait le président Kadima, a affirmé la volonté et la disponibilité de la CENI à travailler en toute transparence avec les parties prenantes au processus pour des élections apaisées, inclusives, crédibles, pacifiques et transparentes. Pour cette membre de la plénière, la CENI s’est déjà engagée dans un dialogue franc et constructif sous le leadership de son Président pour obtenir l’implication de tous.

Cet atelier a connu également la participation du Vice-premier ministre, Daniel Asselo, représentant le Premier Ministre; de l’Ambassadeur des États-Unis, Mike Hammer; de Mme Traore du BCNUDH; de Sylla de IFES et de plusieurs autres personnalités.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Un policier et un civil tués ce dimanche à Djugu :”Même un abattoir a des normes à suivre !», s’exclame le chef du groupement Bedja-Magosa

Published

on

Les éléments de la milice CODECO ont signé une nouvelle incursion la matinée de ce dimanche 22 mai 2022 au village Scierie-Abelkozo, dans le groupement Bedja-Magosa, en secteur de Banyali Kilo, dans le territoire de Djugu en Ituri.

Lors de cette enième incursion, ces miliciens ont tué un policier et un civil avant de détaler.

Information livrée à CONGOPROFOND.NET par le chef du groupement précité qui indique que ce village se vide de nouveau de ses habitants.

Mombiane Basiloko informe par ailleurs que la plupart des auteurs de ce forfait ont été identifiés par les habitants. «Je ne sais pas comment expliqué. Ils ont attaqués le matin et ont tué un policier et un civil. J’ai déjà dénoncer plusieurs fois, même l’abattoir à des normes à suivre », s’est-il inquiété.

Cette autorité coutumière en appelle à l’implication des autorités compétentes pour rétablir l’autorité de l’État dans cette partie de Djugu, l’un des territoires «les plus meurtris» de la province de l’Ituri, sous état de siège depuis plus d’une année.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising