Connect with us

À la Une

Campagne électorale: J-4, la Société civile toujours inquiète

Published

on

A 4 jours de l’ouverture de la campagne électorale de la présidentielle et des législatives, des organisations de la société civile, partisanes de l’approche consensuelle portant sur la résolution de la crise politique en RDC, sont montées au créneau pour exprimer leurs inquiétudes sur plusieurs points, notamment la désignation du candidat commun de l’opposition, l’usage de la machine à voter, les préparatifs des élections, etc. Elles l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse animée à Kinshasa le vendredi 16 novembre au centre d’études pour l’action sociale (CEPAS) dans la commune de Gombe.

Au sujet de la machine à voter, ces activistes regrettent les divergences constatées autour de cet outil et proposent une série des recommandations consécutives à une étude technico-légale de cette machine ainsi que de l’architecture technico-légale qui l’accompagne.
« En conclusion, nous avons établi qu’un tel usage de la machine à voter conduit à un vote électronique, ce qui est une violation de l’article 237ter de la loi électorale car les électeurs font leur choix électroniquement avec la machine ; l’agrégation des résultats est faite électroniquement par un logiciel sans introduction des résultats comptés à la clôture du scrutin…. », a indiqué le père Alain Nzadi, représentant du CEPAS.

Au sujet des préparatifs des élections, ils font noter que leurs inquiétudes reposent sur le retard constaté dans la mise en exécution du calendrier électoral.  » Un calendrier désormais difficile à suivre compte tenu de l’introduction de l’usage de la machine à voter qui en a modifié plusieurs paramètres ».

Dans le même registre, la société civile s’inquiète également de l’opacité dans laquelle se déroulent les préparatifs, jetant ainsi « un doute justifié au sein de la population ainsi que parmi les acteurs impliqués sur la capacité de la commission électorale nationale indépendante (Céni) d’organiser des élections non seulement crédibles mais aussi qualitatives en date du 23 décembre 2018 ».

Concernant la désignation du candidat commun de l’opposition, la déclaration indique que « les organisations de la société civile ont accueilli avec joie la rencontre de l’opposition, sous la facilitation de la fondation Koffi Annan, qui a abouti à la désignation du candidat commun de l’opposition. Ce fut une preuve d’abnégation et de maturité politique ».

 

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Zoom-eco.net : « RDC : carburant, hausse du prix du litre de 130 CDF » | Congo Actuel

  2. Pingback: Zoom-eco.net : « RDC : carburant, hausse du prix du litre de 130 CDF » - congotribune

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising