K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

CAF-C2 : DCMP sans Dark Kabangu et Kolowele face au Stade Renard ce dimanche

Published

on

Pour son premier match de la saison en Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) ce dimanche 11 août 2019 au stade des Martyrs de la Pentecôte face à l’équipe camerounaise de Stade Renard, le Daring Club Motema Pembe jouera sans ses avant-centres types ( numéro 9) : Dark Kabangu et le Nigérian Péter Kolawole.
Par contre, ce sont des transfuges du Football Club Renaissance (Bahide, Musinga et Ikoyo) qui seront sur l’aire de jeu.

Des sources proches du club renseignent que l’absence de Kabangu et Kolawole se justifie par le non envoi de leurs noms à la CAF d’autant plus qu’ils sont arrivés en retard dans l’équipe.

Les deux joueurs devront donc attendre que Daring Club Motema Pembe passe la phase des groupes pour espérer jouer la coupe de la Confédération cette saison.

Rachidi Musinga


Bahide, Musinga et Ikoyo sur la liste

Cette situation est surprenante d’autant plus que le président du FC Renaissance du Congo, Pascal Mukuna, avait déclaré, il y a une semaine, qu’il n’a fait aucun transfert des joueurs au DCMP. Selon lui, le latéral droit Bahide Tshombe, l’axial Ikoyo Iyembe et l’ailier Rashidi Musinga Kwamambu ont frauduleusement fui l’équipe de Renaissance. ” Quiconque voudrait avoir son joueur doit passer par la grande porte”, affirmait-il.

Mais côté Daring, ces trois joueurs figurent bel et bien sur la liste de 21 retenus pour la saison 2019-2020 en coupe de la confédération.

Le Daring Club Motema Pembe qui a été écarté en 16e de finale la saison dernière veut aller le plus loin possible cette saison, surtout que l’équipe respire d’un nouvel air à la tête du comité de coordination avec l’arrivée du conseiller spécial du chef de l’État, Vidiye Tshimanga, et le nouveau staff technique que dirige le Brazzavillois Isaac Ngata.

Ce match de la 32e de finale aller entre DCMP et le Stade Renard se jouera ce dimanche 11 août à 15 h 30 au stade des Martyrs avec comme arbitre, le Tchadien Alhadi Allaou Mahamat qui sera assisté par ses trois compatriotes, Moussa Hafiz comme Assistant 1 et Kriga Abdoulaye assistant 2 ainsi que l’arbitre du table Issa Abdelhadi. Le commissaire au match est Gabonais, Robert Mangollo M’voulou.

Voici par ailleurs la liste de 21 joueurs pour la campagne africaine

1. Mouko Barel morial
2. Mapangu Ngimbi
3. Baumeto Junior
4. Iyembe Ikoyo
5. Dezy Mbomba
6. Kone abou Junior
7. GikanjiDoxa
8. Ngouelou sedaHeritier
9. Mbele Junior
10. Tshombe Bahide
11. Katembe kalambayiAuguy
12. Pasi Bongo
13. Kama Kamalanduako
14. Loko Arsene
15. R. carter
16. Musinga kwamambu Rachidi
17. Amale Mukoko
18. Kayembe Ndotoni
19. Rachidi Assumani
20. Inonga baka Henoc
21. Mabruki Nathan

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

EPST : La Synergie des Syndicats des enseignants met en garde le SECOPE !

Published

on

La Synergie des Syndicats des enseignants de la République Démocratique du Congo, réunie en Assemblée Générale le samedi 14 mai 2022 à Kinshasa, pour évaluer les promesses du Gouvernement aux enseignants, a lancé une mise en garde à l’endroit du Service de la Paie et du Contrôle des enseignants (SECOPE).

Au cours de la déclaration finale de cette réunion, lue devant la presse, le Secrétaire Général du Synecat, Jean-Bosco Puna, s’est exprimé en ces termes : ” La Synergie met en garde le SECOPE et l’invite à assurer ses prérogatives, conformément à ses missions initiales “.

Par contre, rien n’a été précisé comme grief à l’endroit de ce Service, lors de cette déclaration.

Dans la recherche des informations, la rédaction du CONGOPROFOND.NET est entrée en contact avec des écoles et a constaté que la grande majorité des enseignants mécanisés par le SECOPE, au mois de janvier, n’a pas été payée en avril, comme annoncé par le ministre de l’EPST.

Pour les enseignants affiliés à ces Syndicats, le Gouvernement n’a pas réalisé les promesses faites à Mbuela Lodge à Kisantu, au début du mois de novembre 2021, lors des négociations entre banc syndical des enseignants et le banc gouvernemental.

C’est pourquoi, ajoute Jean-Bosco Puna, : ” Les enseignants demandent au Gouvernement, avant d’envisager la rentrée scolaire prochaine, de suspendre la retraite cavalière, de payer le troisième palier à tous les enseignants de l’EPST et de payer les vrais enseignants N.U “.

Néanmoins, précise-t-il : ” Les enseignants décident de poursuivre les enseignements dans toutes les écoles primaires et secondaires, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo et attendre la clôture de l’année scolaire 2021-2022, pour des actions bien planifiées à leur profit “.

Rappelons que l’année scolaire en cours a démarré le 04 octobre 2021 sur fonds de grève, au niveau des écoles publiques.

Les enseignants revendiquent l’amélioration de leurs conditions sociales. Les points saillants de ces revendications sont la régularisation de la situation des enseignants dits N.U et le paiement des deuxième et troisième paliers de salaires.

Selon les autorités, 70.023 enseignants Nouvelles Unités viennent d’être payées en avril dernier.

Jules KISEMA KINKATU/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising