Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Bunia : le général Mbala ordonne le retrait immédiat des militaires et policiers des sites miniers

Published

on

Arrivé le samedi passé à Bunia, chef-lieu de l’Ituri, province confrontée à plusieurs défis sécuritaires, le chef d’Etat-major général des FARDC, le général Célestin Mbala, a fait savoir, ce lundi 14 septembre, à l’opinion une série de mesures conjointes urgentes prises par le Chef de l’Etat et le commissaire général de la Police nationale congolaise à l’issue de l’évaluation de la situation sécuritaire. Par l’entremise du porte-parole des FARDC, le général Léon-Richard Kasonga, le chef d’Etat-major de l’armée a déclaré :

  1. Pour les groupes armés ayant suivi la voix de la raison en signant l’acte d’engagement pour intégrer le DDR, obligation leur est faite, non seulement, de respecter l’autorité de l’Etat, mais surtout d’observer dans leur intégralité, toutes les clauses de l’Acte d’engagement qu’ils ont librement signé.
  1.  A dater de ce 13 septembre 2020, interdiction formelle leur est faite de circuler en armes et de porter la tenue militaire et celle de la police nationale congolaise. Cette interdiction concerne également toute personne étrangère aux forces armées et à la Pnc ou toute personne non revêtue de la qualité de policier ou de militaire ;
  1. Toute sortie du site de transit est prohibée pour tous les éléments des groupes armés.
  1.  En ce qui concerne les FARDC et les policiers, en vue de renforcer la discipline, toute divagation de militaire ou policier avec arme et en tenue, en dehors des heures de service, n’est pas autorisée. Sauf, pour des raisons de service et moyennant un bulletin de service signé par le commandant de l’unité ;
  1. En direction des opérateurs économiques  installés en RDC, interdiction formelle d’utiliser les militaires et policiers dans leurs installations;
  1. Retrait immédiat des militaires et policiers commis au gardiennage des sites miniers et unités de production. Toutefois, les opérateurs économiques désireux de bénéficier des services des militaires et des policiers sont tenus d’adresser leurs demandes aux forces armées et à la PNC à ce sujet. Tout opérateur économique qui agirait autrement, s’expose désormais aux poursuites judiciaires;
  1. A la population de Bunia et de l’Ituri, en général, lançons un appel à la collaboration avec les forces loyales;
  1. Félicitons la vaillante population de Bunia pour sa vigilance et sa collaboration et l’invitons à appeler aux numéros verts : 0810651178/0973173062/0973173980 ; “Tous ces numéros sont installés au Centre de coordination des opérations de l’Etat-major de la région pour permettre à la population de dénoncer tout cas suspect nécessitant une intervention urgente”, a expliqué le général Kasonga.

Somme toute, les FARDC rassurent enfin l’opinion qu’elles restent déterminées à protéger la population de l’Ituri et de Bunia, en particulier, jusqu’au sacrifice suprême, dans le strict respect des droits de l’homme, du droit international humanitaire et des règles d’engagement.

Godefroid Tshombe/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :