Connect with us

À la Une

Boxe-WBC (Monde) : le choc des titans ce 31 janvier au Shark Club à 21h30

Published

on

46 ans après le combat du siècle
entre Mohamed Ali et Georges Foreman, la RDC accueille ce 31 janvier au Shark Club de Kinshasa le championnat du monde de la WBC.

Cette fois-ci, c’est un Congolais, Junior Ilunga Makabu (30 ans , 26 combats, 24 victoires par K.O et 2 défaites), qui sera face au Polonais Michal Cieslak (31 ans, 19 combats, 13 par K.O et 0 defaites).

Junior Ilunga Makabu, entrainment public (Kinshasa/Gare centrale)


Ce mercredi 29 janvier 2020, 48 heures avant ce combat historique, les deux pugilistes ainsi que les organisateurs étaient en conférence de presse au restaurant El Africano dans la commune de la Gombe. Une occasion pour les deux champions de se lancer des piques devant des journalistes.

Evénement placé sous le haut patronage du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, la rencontre est largement ouverte au public.

“Le changement de climat ne me dérange pas. Je me suis préparé à cela. Ça sera chaud. J’ai 30 ans d’expérience, nous allons vous donner un bon combat. Les statistiques ne jouent sur le ring, c’est nous deux qui seront sur le ring”, a lancé le polonais Michal Cieslak.

De son côté, le Congolais Junior Makabu ne jure que par une victoire pour concrétiser ses rêves d’enfance. Il a supplié les Congolais d’être là afin de lui apporter leur soutien.

“Je me sens très bien à 48h de ce combat. Je suis un artiste des K.O et je vous promets la victoire. Cette ceinture ne sortira pas de la RDC. J’appelle juste mes compatriotes à venir me soutenir pour qu’ensemble nous puissions gagner cette bataille”, a répliqué, à son tour, le champion du monde lourd légers de la WBC.

Conférence de presse

Notons que, pour l’organisateur, tout est fin prêt pour accueillir cet événement mondial.

D’ores et déjà, les entraînements publics sont programmés ce même mercredi à 17 h devant la place de la Gare, puis viendra la pesée des athlètes ce jeudi 30 janvier au Shark Club.

Notons par ailleurs que le président de la WBC a annoncé la tenu des combats en levée des rideaux. D’abord chez les dames, deux boxeuses congolaises, Marcella Sakobi et Thérèse Yumba, vont s’affronter dans la catégorie des poids plumes, alors que chez les messieurs, le Kinois Maroy Sadiki, va se mesurer au Brazzavillois Thomas Moutuari dans la catégorie des Lourd-légers.

Il convient de savoir qu’Ilunga Makabu est à la porte de la gloire pour devenir le tout premier Congolais sacré au sein d’une de quatre grandes organisations de boxe anglaise (WBA, WBC, WBO, IBF).

Pour rappel, Junior Ilunga détient déjà la ceinture de champion du monde silver, l’équivalent du titre de vice-champion au sein du WBC. Un statut acquis le 16 juin 2019 à Ekaterinbourg face au Russe Dimitry Kudryashov (victoire par arrêt de l’arbitre au 5e round) et qu’il a défendu avec succès face à un autre Russe, Alexei Papin, le 24 août 2019 à Tcheliabinsk (victoire par décision des juges). Des succès qui lui ont d’ailleurs valu l’honneur d’une audience auprès du président de RDC, Félix Tshisekedi.

Le rendez-vous est donc pris pour ce 31 janvier au Shark Club à 21h30.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :