mbet

Connect with us

À la Une

Barrick Gold toujours respectueux des droits humains durant l’année 2021 

Published

on

Barrick Gold Corporation (NYSE :GOLD) (TSX : ABX) a publié, ce 10 décembre, son rapport sur les droits de l’homme d’aujourd’hui décrivant les politiques et normes révisées de l’entreprise et leurs mise en œuvre depuis la fusion avec Randgold Resources.

La publication du rapport coïncide avec la Journée des droits de l’homme des Nations Unies, qui commémore le jour, en 1948, où l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le Déclaration des droits de l’homme. Le thème de cette année est l’égalité.

En 2020, Barrick a mis à jour plusieurs normes, notamment la norme sur le recours à la force et a élaboré une nouvelle norme relative aux Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’homme. Il a également révisé, mis à jour et redémarré son programme des droits de l’homme, dans lequel chaque opération mène un évaluation des droits sur un cycle de deux à trois ans. À ce jour, tous les sites à risque élevé et moyen ont évalué, avec Kibali en République Démocratique du Congo et Loulo-Gounkoto au Mali achevé en 2021.

Barrick a formé ses employés et ses sous-traitants à ces normes et politiques mises à jour et a travaillé avec des experts indépendants des droits de l’homme, Avanzar, pour développer des modules en ligne afin de garantir que la formation aux droits n’a pas été entravée par les restrictions de voyage et de distanciation sociale liées à Covid-19.

Barrick a également développé des programmes de « formation des formateurs » pour habiliter son leadership en matière de sécurité de site avec des connaissances et des compétences pour dispenser une formation à long terme à leurs équipes et aux forces de sécurité publique locales.

Ces programmes ont été mis en œuvre avec succès dans les opérations de North Mara et de Bulyanhulu en Tanzanie en 2021.

Dans le rapport, le président et chef de la direction, Mark Bristow, a déclaré que la reconnaissance et le respect les droits de la personne étaient une valeur fondamentale pour Barrick, et sa politique sur les droits de la personne a été l’une des premières groupe mis à jour suite à la fusion avec Randgold Resources.

Il est codifié dans Barrick’s Politique des droits de l’homme autonome et informée par les attentes des Principes directeurs des Nations-Unies sur les entreprises et les droits de l’homme (UNGP), les Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’homme (VP) et les Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales.

« Notre politique, en termes simples, est de respecter les droits humains de toutes les personnes touchées par nos opérations, y compris les employés, les sous-traitants et les parties prenantes externes. Partout où nous opérons, nous cherchons àéviter de provoquer ou de contribuer à des violations des droits de l’homme et de faciliter les mesures correctives. leNotre politique est guidée par notre philosophie consistant à établir des relations mutuellement bénéfiques avec noscommunautés », a déclaré Bristow.

Le rapport donne également un aperçu des principaux problèmes de Barrick en matière de droits de l’homme, tels que la non-discrimination sur le lieu de travail, santé et sécurité, conditions de travail, réinstallation, sécurité, l’eau et les droits des peuples autochtones ; et réfléchit à l’héritage de Barrick en matière de droits de la personnedéfis ainsi que les mesures prises par l’entreprise pour y remédier.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising