Connect with us

À la Une

Baisse de prix des produits surgelés : ÉGAL accuse les autres entreprises commerciales de « non respect des engagements »

Published

on

La Société d’importations des produits de première nécessité “ÉGAL SARL” dénonce la non applicabilité de la convention signée par les autres entreprises d’importations avec les gouvernement central sur la baisse des prix des denrées convenues.

C’est dans une mise au point rendue public le 07 septembre dernier que cette entreprise commerciale s’insurge contre l’acharnement dont elle fait l’objet depuis quelques mois. Pourtant, dénonce-t-elle, les 4 entreprises signataires de l’accord avec le gouvernement dont elle ne fait pas partie, se retrouvent impliquées dans « la fraude douanière ».

Pour cette société experte en importations des denrées alimentaires, la fluctuation non maîtrisée des prix des produits surgelés sur le marché est due à la « fraude douanière institutionnalisée à la DGDA/Matadi ainsi qu’à la manipulation incontrôlée des structures de prix de revient de ces marchandises au moment de leur mise en consommation ».

Dans la même lignée, EGAL n’entend pas baisser les prix de ses produits en dessous des prix réels car, dit-elle dans sa lettre de mise au point diffusée à la chaîne de télévision Télé 50, elle n’est pas une ASBL pour compenser la perte à subir à cause du risque majeur de non renouvellement des stocks ni la garantie ni l’offre à venir. Ce qui occasionnerait à court terme l’augmentation de la demande sur le marché et la hausse des prix des denrées.

Par ailleurs, ÉGAL accuse le Gouvernement d’encourager et de primer la fraude à travers sa décision sur les nouveaux tarifs forfaitaires des prix des denrées alimentaires. Ainsi, elle pousse comme raison de sa non-signature du compromis avec le gouvernement central par « l’indulgence du gouvernement central face à la fraude douanière dont la pénitence a été imposée indistinctement à tous les importateurs, même ceux qui n’ont pas la main versée dans la fraude ».

Rappelons que la signature de l’accord Entre les sociétés importatrices des produits surgelés et le gouvernement central, par le biais du ministère de l’Economie nationale, a été effectuée depuis le 12 août dernier. Un mois plus tard, aucun changement n’a été observé sur le marché. Paradoxalement à cette décision, les prix des produits ne cessent d’augmenter.

Sain Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET