Connect with us

À la Une

Assemblée nationale : le rapport de l’ECOFIN relatif à la reddition des comptes 2019 à l’ordre du jour ce lundi

Published

on

Les élus du peuple sont conviés à prendre part ce lundi 30 novembre 2020 à la plénière au Palais du Peuple. D’après le rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale, le député national Jacques LUNGUANA, qui a annoncé la nouvelle, les élus du peuple vont examiner d’abord le rapport de l’ECOFIN relatif au projet de loi des reddition des comptes de l’exercice 2019 et vote du projet de loi; et ensuite Validation des pouvoirs.

Avant d’être déclaré recevable et renvoyé à la Commission économique et financière de l’Assemblée nationale pour un examen approfondi, José Sele Yalaghuli avait répondu aux préoccupations soulevées par la représentation nationale lors du débat général de ce projet de loi.

En effet, regroupant ses réponses en 17 points, José Sele Yalaghuli avait justifié le retard du dépôt de ce projet de Loi pour cause de la Covid-19 qui a empêché ses services d’entreprendre la collecte de données à temps en vue de l’élaboration dudit projet.

S’agissant des dépassements budgétaires déplorés par la représentation nationale, l’argentier national les a situés dans un contexte politique particulier en soutenant que la loi est opposable à tous.

“Le Budget est une loi. Quand il quitte le Gouvernement, il s’appelle Budget. Mais quand il est dans les deux chambres du Parlement, il s’appelle loi de Finances. Et une loi est opposable à tout le monde. Et donc, il faut la respecter le niveau de crédit imparti en dépenses mais également respecter le niveau des assignations des recettes imparties dans les régies financières” avait indiqué José Sele YALAGHULI.

À l’en croire, chacun doit se mettre dans une dynamique de respect de ce qui est voté et qui a valeur légal au risque de trouver que certains secteurs qui ont été budgétisés et sont négligés dans le cadre de l’exécution du budget parce que si certains secteurs ont surconsommé, ça prive d’autres secteurs de ressources nécessaires”

Il sied de noter que ce projet de loi qui rend compte de la gestion des finances publiques de l’exercice 2019 est un préalable avant l’adoption du projet de budget de l’exercice 2021.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET