Connect with us

À la Une

Autonomisation des jeunes : C. Vuanga, F. Buela, R. Bokeleale, etc. dans l’arène de sensibilisation

Published

on

L’ASBL “Wise Women” a organisé samedi 28 novembre 2020, au Centre Oseper situé dans la commune de Limete, un atelier de sensibilisation sur l’autonomisation des jeunes.

Dans son mot, sa présidente Grâce Masangu a rappelé que Wise Women a pour mission d’aider la jeunesse à découvrir leurs potentialités et à réaliser leurs objectifs à travers diverses activités.

“C’est dans ce cadre que nous avions organisé cette activité avec des jeunes filles défavorisées afin qu’elles viennent bénéficier de ce qui est dit parce que nous estimons que ces jeunes filles seront des cadres de demain, et nous avons voulu qu’elles viennent bénéficier de ces échanges pour avoir une idée de ce qui les attend demain”, a-t-elle fait savoir.

Prenant la parole à son tour, Françoise Buela Buaki a abordé le sous thème: “Égalité du genre et accès à la scolarité”. Dans son intervention, celle qui a fait de l’accès à la scolarité son cheval de bataille a exhorté l’assistance à aimer les études. À l’en croire, rester longtemps à l’école est une voie royale qui mène vers le cercle de prise de décisions à savoir le gouvernement, le parlement où elles veilleront aux lois, qui tiennent compte de sa situation.

S’agissant de la situation des filles mères, Françoise Buela Buaki pense que la fille mère malgré sa situation peut se faire aussi une place dans la société car rien n’est perdue pour elle.

“Ne vous découragez pas, ne vous voyez pas différentes des autres filles. Au contraire, devenez plutôt consciencieuses pour ne compter que sur soi même”, a-t-elle recommandé.

Estimant que le combat de la Femme a besoin des hommes pour parvenir à un monde équilibré.

De son côté Rose Bokeleale, DGA de l’ANAPI, a évoqué le sous thème “Entrepreneuriat des jeunes : Défis, Enjeux et Perspectives”.

“Chers jeunes, après vos études, vous n’êtes pas formez seulement pour devenir demandeurs d’emplois mais plutôt créateurs d’emplois”, a-t-elle lancé dans sa communication.

Évoquant les différentes missions de l’ANAPI, elle a exhorté les jeunes à approcher son institution pour des conseils et orientations.

“L’entrepreneuriat est un Moteur de croissance économique, inclusive et de développement durable. Il permet également à la réduction du chômage et lutte contre la précarité des jeunes”, a souligné Rose Bokeleale dans son speech.

Pour l’élue de Funa Christelle Vuanga, les jeunes ont droit de réussir et réaliser leurs rêves sans douter d’un seul instant de soi-même. De ce fait, elle a invité les jeunes à apprendre, intérioriser les valeurs.

“Vous n’êtes pas obligés à faire ce que toutes les jeunes filles font. Dans la vie, il faut du courage, persévérance, découvrir ses talents, les mettre en valeur pour être utile dans la société”, a-t-elle recommandé. Tout en appelant les jeunes à l’unité car, dit-elle, elles sont l’avenir de demain.

Il sied de signaler que d’autres intervenants ont abordé la question de l’autonomisation tout en recommandant l’agriculture aux jeunes et d’autres par contre les banques pour bénéficier des financements liés au micro crédit.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte