Connect with us

À la Une

ASBL <<Écrivains Congolais>>: “la RDC a besoin de sa littérature…” Hervé Bia ( écrivain)

Published

on

C’est ce jeudi 26 novembre qu’a vu le jour une nouvelle association sans but lucratif dénommée “ÉCRIVAINS DU CONGO”. Le musée national de la RDC, dans la commune de Lingwala, a servi de cadre à la cérémonie de sortie officielle.

Selon Hervé Bia, écrivain et président de “Ecrivains du Congo”, son but est de mettre en valeur la littérature congolaise. C’est aussi une manière de se prendre en charge. «Nous avons décidé de ne plus nous contenter des plaintes, justifiées ou non, nous avons décidé que ce pays a besoin de sa littérature, pour être racontée à lui-même. Nous avons décidé que ce pays a besoin de nous, de nos plumes graciles, tremblotantes, nous avons décidé, non pas d’écrire, parce que ce pays écrit depuis les temps ancestraux, non pas de raconter, parce que ce pays est un conte infini qui porte avec lui la trame des fils invisibles qui nous relient à ce que nous sommes, ce que nous ne sommes et ce que nous devenons sans rien contrôler, nous avons décidé d’exister, de faire exister la littérature de ce pays, littérature au milieu de la cité, dans le cœur de ce pays, parce que ce pays a besoin de sa littérature... », a-t-il lancé devant plusieurs personnalités culturelles et politiques présentes lors de cette grande cérémonie.

Président pour un mandat de trois ans non renouvelable, Hervé Michel Bia a aussi expliqué à CONGOPROFOND.NET que cette initiative n’est pas à lui seul mais plutôt une œuvre collective. “Nous disons à la société que la littérature du Congo existe et nous voulons ériger notre monument au cœur de cette société pour que plus rien ne se passe ici sans la littérature. Nous allons mettre notre énergie à être présent, à exister et à faire prospérer la littérature”. 

Pour son mandat, il a promis que des actions rien que les actions et pas de plaintes.

Julio Badienzila Mulamba, avocat, écrivain et membre de l’administration de cette asbl, présent à la cérémonie, n’a pas caché sa joie. “L’idée était de créer une plateforme fédératrice qui va réunir tout le monde et surtout va exister sur terrain pour récupérer les talents qui disparaissent, faute d’encadrement. Aujourd’hui c’est un motif de joie pour nous”, s’est-il réjoui.

Abordant dans le même ordre d’idée, Glodi Bamenga qui, lui aussi, est très jeune écrivain, n’a pas manqué d’afficher sa joie quant à ce. “C’est un soulagement pour moi et pour les autres quand on voit que, dès aujourd’hui, nous serons encadrés professionnellement par cette nouvelle structure. On sait que d’autres ont existé et et existent mais on sent de la particularité dans celle-ci et nous en tant qu’écrivains nous allons jouer notre partition.”

Il est à noter que cette ASBL a un site internet qui permettra aux jeunes écrivains congolais de s’informer sur les contours de leur passion.

 

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET