Connect with us

À la Une

Après le Zimbabwe, John Numbi aux Caraïbes ?

Published

on

Des informations persistantes en circulation sur la toile congolaise font état de la présence du Général quatre étoiles John Numbi dans les Caraïbes, plus précisément au pays de Fidel Castro, le Cuba. On rappelle qu’il n’y a pas longtemps, le galonné des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), en disgrâce à cause de son attitude de rébellion clairement affichée depuis le changement intervenu à la tête du pays, le 24 janvier 2019, était signalé au Zimbabwe, après sa fuite en toute clandestinité de la RDC par la ville de Lubumbashi, où il résidait dans sa ferme située dans la périphérie.

Pendant que le pouvoir judiciaire, qui venait de lancer un avis de recherche à son endroit en alertant tous les services habilités en vue de mettre la main sur le fugitif, était occupé à vérifier les informations faisant état de sa présence au Zimbabwe, afin d’actionner le processus de son extradition, voilà qu’on signale que John Numbi ne serait plus au pays de Robert Mugabe !

Selon les mêmes sources, le Zimbabwe, présenté au départ comme un éventuel pays d’asile du fugitif, aurait trouvé son hôte trop encombrant pour l’accueillir sur son sol. De la même manière, indique-t-on, aucun pays africain ne serait prêt à héberger John Numbi, qui a des ennuis judiciaires sur son sol en ce moment où le Président Congolais, Félix Tshisekedi, est aux commandes de l’Organisation continentale, Union Africaine (UA).

On rappelle que John Numbi est le suspect numéro un dans l’assassinat ayant coûté la vie en juin 2010 au militant de la défense des droits de l’homme Floribert Chebeya et son chauffeur, Fidèle Bazana.Surtout les dernières révélations semblent le clouer.

En dehors du dossier de l’assassinat de Floribert Chebeya et son chauffeur, de lourds soupçons pèsent également sur John Numbi dans les attaques répétées menées maintes fois sur la ville de Lubumbashi par la nébuleuse milice dénommée «Bakata Katanga». Son bras droit ou l’homme des opérations fut arrêté en août 2020 à Lubumbashi et ramené sous escorte à Kinshasa où il se trouve incarcéré à la prison militaire de Ndolo.

Comme on peut le constater, l’homme qu’on disait fort hier et se croyait lui-même intouchable en se permettant de commettre des exactions sur ses compatriotes, jusqu’à l’atteinte de la sûreté de l’Etat, est devenu curieusement fugitif, à la recherche des terres d’asile pour vivre. Le passé nous rattrape. Vivement l’État de droit.

Dom/Le Phare


There is no ads to display, Please add some

À la Une

PPC Barnet RDC dément la rumeur de rachat par une autre cimenterie congolaise

Published

on

PPC Barnet souhaite apporter un démenti fort et clair aux rumeurs de marché qui circulent concernant un éventuel rachat de l’entreprise par Nyumba ya AKIBA/ marque CIMKO.

PPC Barnet procède à cette mise au point sans équivoque et qui doit ne laisser la place à aucun doute : Il n’existe aucune discussion avec d’autres entités. De plus, un changement dans la structure de propriété de PPC Barnet n’est pas à l’ordre du jour.

La stratégie de développement de PPC Barnet en RDC, au lendemain de la publication de résultats positif, reste inchangée. Ainsi, PPC Barnet RDC souhaite rassurer ses clients, partenaires et collaborateurs et assume son ambition d’être leader des matériaux de construction dans le pays, depuis le commencement de sa production en 2017.

La direction générale de PPC Barnet et son conseil d’administration, ainsi que ses actionnaires congolais démentent formellement cette rumeur, qui ne sert qu’à déstabiliser le marché de la construction.

PPCB continuera sa production, il n’existe aucun risque de rupture de stock. PPC Barnet affiche des résultats positifs et encourageants sur le premier semestre 2022 et continuera d’acheminer son ciment dans l’ensemble des régions du pays, au plus près de la demande, afin de contribuer au développement économique national.

PPC BARNET est une usine intégrée de production de ciment, disposant d’un outil de production de dernière génération avec une capacité de 1,2 million de tonnes de ciment par an. L’entreprise représente un investissement de 300 millions de dollars et produit du ciment de qualité supérieure sous la marque Surecem (32.5) et le Surcast (42.5). Il emploie 179 salariés avec quatre bureaux commerciaux à Mbuji Mayi, Kisangani, Mbandaka et Gemena et des représentations à travers ses revendeurs. PPC BARNET est au cœur du développement des infrastructures en RDC et rend le ciment accessible à un prix abordable sur le territoire national.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising