K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

Accueil triomphal de Fatshi : une jolie mixture entre le bureau et la rue !

Published

on

Alors que, pour plusieurs observateurs, il semblait inapproprié au président de la République Félix Tshisekedi de descendre dans l’arène maintenant, au regard des plusieurs revers qu’auraient connus son gouvernement, notamment sur le dossier de la grève des enseignants et des critiques acerbes sur ses multiples voyages, c’est plutôt une démonstration de popularité qui a été servie à l’opinion tant nationale qu’internationale.

Il faut dire aussi qu’il n’y avait d’ailleurs aucune urgence sociale ou politique qui l’obligerait à le faire. Ni sa légitimité ni sa popularité ne sont remises en cause à ce stade.

Les récents sondages, même les pires, le donnant encore pour vainqueur de la prochaine présidentielle, le Président de la République a souhaité tout de même clôturer en beauté sa tournée constituée d’une visite d’Etat en Israël, la participation au G20 à Rome et à la COP26 à Glasgow où il a glané 500 millions des dollars pour la protection de la forêt congolaise dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

“Balle à terre,” a dit Jeannot Sheji, analyste en communication. “On fait tourner et on attend l’adversaire.”

Le bain de foule tant souhaité par le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, et par son vice-président, Jean Marc Kabund, est bien sure discutable quant au temps. Mais irréprochable quant à l’effectivité.

Il faut dire que la grande marche prévue par la coalition Lamuka – FCC et Ensemble pour la République tend à l’horizon et chaque camp doit jouer sa carte au maximum.

Déjà un avant goût a été donné par Christophe Mboso au stade Vélodrome de Kintambo où il a drainé grand monde et prêché Félix Tshisekedi, se voyant déjà rempiler au même poste à la chambre basse en 2023.

Une recette au goût inhabituel

Toutefois face aux kamikazes politiques, c’est le guerrier qui décide quand larguer la bombe atomique pour en finir avec la guerre.

La fumée anatomique qui a envahi les rues de Kinshasa ce jeudi 4 novembre 2021, est une volonté manifeste de Félix Tshisekedi d’écourter les hostilités sans être hostile.

Du Sun Tzu sans doute ou peut être les gênes tshisekedistes étant transmissibles. Sauf que, la recette de ce jour a eu un goût inhabituel.

Des militants de l’UDPS qui suffoquent ce boulevard Lumumba, c’est de l’habituel. Chacun se souvient du retour triomphal du duo “Fatshivit” lors de la campagne électorale 2018.

Mais voir des députés nationaux et des officiels qui longent le tarmac de l’aéroport de N’djili pour accueillir le fils du “Sphynx”, c’est l’inhabituel : une jolie mixture entre le bureau et la rue.
“La douce symphonie entre les institutions et la population.,” poétise Jeannot Sheji.

Il ne fait aucun doute, le président Félix Tshisekedi s’arroge la Majorité parlementaire et la Majorité populaire. Message au national et à l’international d’où il a hissé très haut les tricolore de la RDC.

Un endigment. Qui réduit la marge de manoeuvre de ses adversaires politiques : j’ai décidé, nous avons décidé avec les élus, et nous restons populaires. Difficile qu’un président détienne les institutions et contrôle la rue. Mais il le fait quand-même. Dans une articulation du leadership par le haut et par le bas.

Que faut-il dire de plus ? Lorsqu’on lui pose la question sur sa présence à l’aéroport de N’djili pour accueillir le Président de la République alors que les spéculations sur les 500 dollars perçus par chaque Député vont bon train, l’ancien Ministre de la communication, Lambert Mende, a répondu: “A qui devrais-je demander la permission pour venir accueillir Félix Tshisekedi à l’aéroport ? Jeudi, un jour où à l’Assemblée Nationale il n’y a pas de plénière. C’est une activité théoriquement privée. Je pouvais aller à ma ferme ou à la bibliothèque”.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET

À la Une

L’shi : Janet Kabila, Katumbi, Muyambo, Kyabula, Lunda Bululu, Serge Konde, etc. à l’ouverture du Forum sur l’unité et la réconciliation des Katangais

Published

on

A l’initiative de l’archevêque de Lubumbashi, Fulgence Muteba Mugalu,  les travaux du Forum sur l’unité et la réconciliation des Katangais ont été ouverts ce mardi 17 mai 2022 dans la capitale cuprifere. A en croire les organisateurs, ces assises portent essentiellement sur la réconciliation des leaders Katangais pour le développement et l’unité de l’espace Grand Katanga.

Dans son discours d’ouverture, le visionnaire a fait voir que cette réconciliation n’a pas une connotation politique dans la mesure ou elle met ensemble tous les leaders dans leurs diversités pour un développement harmonieux du Grand Katanga.

Pour lui, ce forum de réconciliation et de l’unité des Katangais posera une nouvelle base solide pour la collaboration des quatre provinces du Grand Katanga afin que la population profite les avantages des richesses du Grand Katanga.

D’après nos sources sur place, ce forum, qui se vœu apolitique, réunit plutôt en grande majorité les acteurs politiques qui vivaient, hier, comme chiens et chats.

Parmi les participants, nous retrouvons : Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut Katanga; Moïse Katumbi, président de “Ensemble pour la République”; Serge Chembo Nkonde, ministre national des Sports et Loisirs; Janet Kabila, députée nationale et jumelle au sénateur à vie Joseph Kabila; Francine MUYUMBA, sénatrice, Lunda Bululu, Premier ministre honoraire, Jean Claude Muyambo, membre de l’Union Sacrée et président du SCODE, etc.

Des sources contactées par CONGOPROFOND.NET confirment non seulement la contribution de Joseph Kabila à ces assises, mais annoncent également sa participation à la clôture de ces assises, après son contrôle médical en Afrique du Sud.

Notons que ce Forum sur la réconciliation des Katangais ferme ses portes ce jeudi 19 mai 2022 toujours à Lubumbashi. Elles sont placées sous le thème : “Frères Sœurs un jour, frères et sœurs toujours !”

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising