mbet

Connect with us

À la Une

RDC/Kwango: Kenge attaqué par des criquets ravageurs

Published

on

Après la maladie dite “Konzo”, la province du Kwango fait maintenant face à une invasion d’une colonne de sauterelles non encore identifiées. Ces sauterelles, trouvées dans la brousse du quartier Manzau, une périphérie dans la partie ouest de la ville de Kenge.

Cette espèce de criquets est apparentée à ceux qui ont ravagé les champs et les arbres dans le secteur de Mosamba l’année dernière et plusieurs villages des territoires de Kasongo-Lunda et Feshi.

Connu sous le vocable vernaculaire de Mikongo mia bamvumbi (litteralement “Dos des cadavres humains”), ces criquets s’attaquent aux plantes et les ravagent. Ce sont de grosses sauterelles verts rayées de jaunes. Les colonnes des criquets trouvées à Manzau sont jeunes en majorité. Les plus jeunes n’ont pas d’ailles, ne s’envolent pas mais ont une vitesse considérable sur le buisson et au sol. Les adultes possèdent de grosses ailes comme celles des papillons (voir image) et s’envolent vite.

Les paysans de Kenge qui utilisent la brousse de Manzau se sont alarmés. Selon Tshilombo, ministre provincial en charge de l’Agriculture, qui s’est rendu sur terrain en compagnie des services de l’inspection provinciale de son secteur, ces criquets sont dangereux et constituent une menace sérieuse pour l’agriculture dans Kenge.

L’inspecteur provincial de l’agriculture a confié à CONGOPROFOND.NETque les criquets verts trouvés à Kenge sont une mutation de ceux qui ont ravagé les plantes et les champs dans le secteur de Mosamba l’année passée. « Elles pondent des œufs à un metre dans le sol et éclosent après huit mois ».

Aucune solution n’est encore envisagée. Un échantillon a été pris et le ministre a promis de mener une discussion au gouvernement en vue de commencer une lutte pour écarter le danger et sauver l’environnement.

Le ministre provincial de l’Agriculture lance, par ailleurs, provisoirement un appel au calme.

Des paysans rencontrés dans la zone ont signalé à la délégation la présence d’un autre type de criquets, à quelques kilomètres de Manzau. Des femmes ont affirmé avoir vu ou entendu parler de grosses sauterelles de couleur noire.

Peut-on dire que Kenge est encerclé par le danger que représente ces criquets ? Wait and see.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Stade des Martyrs : Halte à l’intox, l’aire de jeu n’a jamais été utilisée pour une quelconque fête !

Published

on

Une forte campagne sur les réseaux sociaux, tendant à remettre en cause l’état actuel du stade des Martyrs, a été observée dans la journée de jeudi dernier. Pour en avoir le coeur net, CONGOPROFOND.NET a fait une descente sur terrain, ce vendredi 20 mai afin de faire le constat. Résultat: Plus d’intoxication et de peur que de mal. L’aire de jeu du plus grand temple sportif du pays est aussi propre que ses alentours immédiats.

Interrogé sur la polémique créée sur la toile, un des responsables de ce stade, Gallet Lengelo, a tenu à rappeler à l’opinion qu’au delà de sa mission sportive, le stade des Martyrs de la Pentecôte a aussi pour vocation  d’accueillir de grands événements socio-culturels drainant un large public. ” C’est le cas notamment des cérémonies de prestation de serment, des cultes religieux de grande envergure, des concerts, ou encore des funérailles des grandes personnalités…”, a précisé cet administrateur en charge de la sécurisation du site.

A l’en croire, les photos qui circulent sur les réseaux sociaux sont celles d’un événement caritatif organisé le samedi dernier aux abords du terrain de jeu et qui a connu la participation des personnalités tant nationales qu’internationales. Celles-ci avaient, d’ailleurs, largement apprécié la propreté et la sérénité qui règnent dans ce complexe sportif. “Aussitôt l’événement achevé, notre équipe en charge de la maintenance s’est, comme à l’accoutumée, chargée de remettre la propreté dans le stade et dans des alentours. Point n’est besoin de rappeler qu’après chaque événement, sportif ou socio-culturel, il y a toujours une quantité énorme de déchets que nous nous chargeons d’évacuer pour garder le stade propre…”, a-t-il martelé.

Balayant d’un revers de la main l’usage de l’aire de jeu pour la fête du week-end dernier, Gallet Lengelo a indiqué qu’après cette manifestation 4 rencontres comptant pour la Ligue 2 se sont jouées sur ce même site sans la moindre complication. D’ailleurs, insiste-t-il, le stade s’apprête pour accueillir la reprise du championnat national ainsi que la rencontre de l’équipe nationale portant qualification à la coupe d’Afrique. ” Tout le reste, c’est juste pour faire du buzz sur les réseaux sociaux et pour des raisons inavouées !”, a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising