Connect with us

À la Une

160 Congolais en confinement en Afrique du Sud regagnent le pays

Published

on

Cent soixante (160) Congolais dont 9 bébés en confinement de plus de deux mois en Afrique du Sud ont regagné, ce mardi 19 mai, le pays via l’aéroport international de la Luano, à Lubumbashi, et l’ aéroport international de Ndjili à Kinshasa à bord de l’aéronef “Patrice-Emery Lumumba” de la compagnie” Congo Airways “.

L’aéronef a d’abord fait escale à l’aéroport international de la Luano pour y débarquer 49 rapatriés. Les cent et onze ( 111) restants ont été accueillis à leur descente de l’avion par la ministre d’État, ministre des Affaires, Marie Tumba Nzeza, et le vice-ministre des Affaires étrangères et des Congolais de l’étranger, Raymond Tchedya Patay.

Quelques rapatriés qui se sont exprimés ont vivement remercié le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et son gouvernement pour avoir mobilisé la logistique en vue de regagner le pays.

La cheffe de la diplomatie congolais qui a souhaité la bienvenue aux rapatriés a réaffirmé la volonté et la détermination du Président de la République et de son gouvernement de ramener tous les compatriotes bloqués à l’extérieur du pays pour cause de coronavirus.
” Le message que nous lançons est que partout où se trouvent les Congolais, quand ils sont en difficultés, le gouvernement de son pays est là pour leur venir en aide. C’est ce que nous faisons, et ce que nous voulons montrer, pas pour amuser la galerie, mais nous le croyons profondément “, a indiqué la ministre d’État.

Et d’ajouter : ” le gouvernement de notre pays a le devoir de venir en aide à ses ressortissants où qu’ils se trouvent. C’est ce que le Président de la République nous recommande dans ses nombreux discours que le Congolais partout où il se trouve, quand il est en difficultés, le pays doit lui venir en aide. C’est ce que nous sommes en train de faire maintenant en accueillant tous ces compatriotes…”.

Pour les autres qui sont encore bloqués à l’extérieur du pays, la cheffe de la diplomatie congolaise a fait savoir que le gouvernement est en train de travailler sur plusieurs dossiers, et dès qu’une opportunité se présente avec tel ou tel pays, la porte est ouverte pour le retour de ses compatriotes.
” Maintenant, nous ne pouvons pas vous dire quel sera le prochain groupe à rapatrier, il y en aura”, a souligné en substance la ministre d’État.

Notons pour l’Afrique du Sud, trois rotations sont prévues pour ramener plus ou moins 420 ressortissants congolais en confinement dans ce pays.

A ce jour, les compatriotes de Dubaï aux Émirats Arabes Unis, de Paris en Franc et de Bruxelles en Belgique, au Congo Brazzaville, d’Abidjan en Côte d’Ivoire et d’ Addis-Abeba( Éthiopie) et une partie de l’Afrique du Sud ont déjà regagné le pays.

Le pays se prépare au retour des compatriotes bloqués en Tunisie, aux États Unis, en Inde, en Turquie, en Chine, au Cotonou et dans plusieurs autres pays.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : L’EPST Haut Katanga 1 déclenche la campagne d’assainissement en milieu scolaire, le Maire de la ville donne le go

Published

on

Ce mercredi 21 février 2024, le maire de la ville de Kasumbalesa, Maître André Kapampa, a lancé la campagne d’assainissement en milieu scolaire dans l’enceinte de l’école primaire Nyali de la Sodimico.

Ce projet, initié par l’EPST Haut Katanga 1, vise les écoles publiques et consiste en la désinfection des installations sanitaires afin de prévenir les différentes maladies liées à l’hygiène scolaire.

Dans son discours, le maire de la ville de Kasumbalesa a rendu un vibrant hommage au Président de la République démocratique du Congo pour la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire. Il a également exprimé sa gratitude envers la Division provinciale de l’EPST Haut Katanga 1 pour son initiative de soutien aux écoles publiques en partenariat avec l’Office Humanitaire pour la Communauté Africaine (OHCA) dans l’assainissement des milieux scolaires, y compris les salles de classe et les toilettes. André Kapampa a souligné l’importance de cette initiative pour la protection sanitaire des enfants, notamment en cette période où la ville est confrontée à une épidémie de choléra. Il a appelé les responsables des écoles à s’investir pleinement dans ce projet.

Le sous-proved a confirmé que ce projet, qui débute gratuitement dans les écoles publiques, sera également étendu au secteur privé.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte