Connect with us

Santé

Walungu : Le médecin chef de zone de Nyangezi lance officiellement la campagne de vaccination contre la rougeole

Published

on

Ce mercredi 24 mai 2023 au centre de santé de Munya/Nyangezi, en groupement de Karhongo dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu, le médecin chef de zone de Nyangezi, Dr Olivier Kabarati Amani, vient de lancer officiellement la campagne de vaccination contre la rougeole.

Devant plusieurs parents, le médecin chef de zone a appelé tout le monde à sensibiliser la communauté pour la réussite de cette campagne de vaccination contre la rougeole dans la zone de Santé de Nyangezi. ‹‹ Je demande à tout le monde de faire sien cette campagne de vaccination contre la rougeole. Je remercie tous les parents qui continuent à emmener leurs enfants pour la vaccination, car, sans mâcher les mots, la courbe vaccinale dans la zone de santé de Nyangezi est ascendante et n’eût été cela l’on enregistrerait des morts dûs à la rougeole observés ce dernier temps dans différentes zones de santé de Nyangezi. Je leur demande de faire ainsi pour cette campagne que nous lançons aujourd’hui, même chose pour celle contre la poliomyélite qui va aussi commencer d’ici quelques jours.››, a-t-il dit.

À cette occasion, Olivier KABARATI AMANI a demandé aux relais communautaires de bien faire leur travail, conformément à leurs engagements et objectifs.

Présent sur le lieu, le chef de groupement de Karhongo/Nyangezi, sieur CISHUGI LUNGERE NYANGEZI Pascal, n’a que paraphrasé le numéro un de la zone de santé de Nyangezi en demandant à la population de laisser faire vacciner leurs enfants, car vacciner son enfant c’est l’aimer.

Rappelons que la zone de santé de Nyangezi est composé de 12 aires de santé qui s’étendent dans 4 groupements dont Karhongo, Kamanyola, Kamisimbi et Lurhala.

Nicolas CAHIHABWA BISIMWA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Santé

Malnutrition infantile en RDC : Un sombre tableau sous les regards fantaisistes du ministre de la santé Samuel-Roger Kamba

Published

on

Au cœur de l’Afrique, la RD Congo se trouve confrontée à une crise silencieuse mais dévastatrice : la malnutrition infantile. Selon l’enquête MICS-Palu 2018, le pays compte près de 9 millions d’enfants de moins de 5 ans touchés par la malnutrition chronique, tandis que près de 2 millions d’enfants de cette tranche d’âge souffrent de malnutrition aiguë sévère.

Au sein de ce pays riche en ressources naturelles et en diversité culturelle, le ministre de la santé Samuel-Roger Kamba se retrouve confronté à un défi monumental, plaçant la RDC en tête de liste des pays de la région où les enfants ne grandissent pas bien. Alors que les regards se tournent vers son excellence Kamba pour des actions concrètes, il est impératif de reconnaître l’urgence de la situation et d’agir de manière décisive pour inverser cette tendance alarmante.

Face à ces statistiques accablantes, il est crucial que le ministre de la santé, de l’hygiène et de la prévention adopte des politiques et des programmes novateurs, centrés sur l’accès à une nutrition adéquate pour chaque enfant congolais. L’heure n’est plus aux discours stériles, mais à une action concertée et efficace pour garantir un avenir sain à la génération montante de la RDC.

Au-delà des chiffres et des statistiques, se dessine un appel à la responsabilité sectorielle, où le ministre de la santé qui n’a pas mis en place une politique en la matière, se doit de résoudre ce problème et éradiquer ce fléau insidieux. La malnutrition infantile ne doit plus être une réalité; elle doit être combattue avec détermination, compassion et engagement pour offrir à chaque enfant un avenir prometteur et sain.

TEDDY MFITU

Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte